SketchBook Designer 2013 : le massacre

Déjà un truc mystérieux avec SketchBook Designer 2013 annonçait la couleur : le boitier reprend la même image de jaquette de la version précédente, comme si Autodesk avait décidé de ne pas dépenser le moindre kopek pour cette nouvelle version.

Si vous lisez le blog et la partie « Applications« , vous devez savoir que W&mP considère SketchBook Designer comme le soft ayant l’interface graphique la plus parfaite, un modèle du genre, quasiment une oeuvre d’art. Problèmes : le soft propose un prix très disuasif et joue sur l’idée d’un soft qui propose les mêmes tracés sur un calque, au choix, Bitmap ou vectoriel (en fait, SketchBook est un soft vectoriel > voir les sorties avec l’Inkling). Mais ce soft était un chef-d’oeuvre.

Pour cette nouvelle version 2013 (on ne rit pas), on a droit à un massacre total. Du 11 septembre, du Breivik en force. Le chef de projet devait jouer à Final Fantasy avec un émulateur sur un Zune customisé à Miami Beach, payé au frais de la boîte lors d’une séance de Brain Storming avec Toto, le lapin. La designer pakistanaise sous antibiotique a du prendre des initiatives perso, vu que son supérieur devait dormir sur la cuvette des Wc de l’antenne new-yorkaise, après un dernier rail avec un Escort Boy en tenue de Peter Pan de l’espace. La voisine octogénaire, peintre de son état, a du passer aussi dans les studios et a apporté sa touche subjective avec son caniche, Pfuffy, après avoir ingurgité 3 verres de Cacolac, mélangé à du Baccardi made in Bulgarie.

Franchement voir SketchBook Designer 2013, c’est comme si vous alliez sur le site de la NASA pour voir une photo de mars prise par le robot Curiosity et que vous tombez sur une photo de Kim Kardashian en plein ébats avec un Alien nain, qui tient dans la main gauche une raquette de tennis sans cordage, dans la main droite, une paire de tongs  troués, et dans la main centrale (le martien a 3 mains), le magazine de Truffaut avec P.Daddy, en train d’arroser un cactus. C’est incompréhensible…

À W&mP, on est resté la bouche grand ouverte, comme dans un dessin animé de Tex Avery. On n’a pas compris.

Que dire de plus… Pour la maj dans la partie Applications, avant, on va déjà essayer de digérer. On va se remettre de l’uppercut. On va écouter Justice. Puis on essaiera d’écrire quelque chose. Déjà, on peut annoncer qu’il doit avoir des postes libres à Autodesk pour du taff. Je pense que tout le monde peut faire le job dorénavant. Pour pondre une telle daube pareille, même un djihadiste unijambiste au chômage avec un QI de grand singe, peut faire l’affaire.

SketchBook Designer R.I.P.

8 réflexions sur “SketchBook Designer 2013 : le massacre

  • 24 septembre 2012 à 8 h 26 min
    Permalien

    Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour vos articles, à travers lesquels j’ai appris beaucoup de choses.
    Je vais acquérir une tablette et suis à la recherche d’un logiciel de sketch. Jusqu’ici, j’ai toujours travaillé à la main dans un premier temps puis ensuite utilisé l’ordinateur pour finaliser mes esquisses (jusqu’au modèle 3D). Je découvre donc le « sketch numérique ».
    Après quelques recherches, j’en étais arrivée à la conclusion que SketchBook Designer était le logiciel qui convenait le mieux à mes attentes.
    Maintenant que je viens de lire votre article, je me pose des questions. Pourriez-vous, s’il vous plaît, m’expliquer votre point de vue ? Quelles sont les différences entre SketchBook Designer 2012 et cette nouvelle version ? Pourquoi est-ce un massacre alors que la version précédente vous plaisait tant?

    Merci par avance d’éclairer ma lanterne de débutant!

    Brune.

  • 24 septembre 2012 à 13 h 33 min
    Permalien

    Je dois mettre à jour la page des 2 SketchBook, donc j’en apralerai. Le logiciel Designer reste le même, mais une partie de l’interface a changé. Et « selon mon opinion », c’est assez mauvais, d’autant plus que j’estimais que l’interface de Designer était ce qui se faisaitde mieux. donc très très grosse déception. Cela ne change rien sur la qualité du logiciel en lui-même. Les fonctions sont touours les mêmes.

  • 14 octobre 2012 à 16 h 58 min
    Permalien

    Je dois avouer que je ne comprends pas pourquoi autant de haine vis-à-vis de la nouvelle interface ? Certes, Autodesk n’accorde aucune attention à Sketchbook Designer. Certes, Autodesk fait n’importe quoi en développant deux solutions séparées, Sketchbook Pro et Sketchbook Designer. Mais les changements de la nouvelle interface sont plutôt d’ordre cosmétique non ? D’après ma perception, le fonctionnement de base est toujours pareil et toujours aussi bien à la tablette.

  • 20 octobre 2012 à 7 h 59 min
    Permalien

    Il n’y a pas de changement. C’est que visuel. Mais l’interface est quand même largement moins bien que la précédente. Rien que les bibliothèques en bas, alors que Sketchbook Pro propose une présentation plus sympa avec le tiroir. On peut se demander pourquoi Autodesk ne fait pas la même chose pour Désigner.

  • 22 octobre 2012 à 9 h 38 min
    Permalien

    On est d’accord, les changements sont d’ordre visuels et n’apportent rien au schmilblick.

    Je crois bien qu’Autodesk va laisser mourir Sketchbook Designer à petit feu, alors que ce soft mériterait au contraire de connaître le même succès que son cousin Sketchbook Pro. Aujourd’hui c’est Sketchbook Pro qui évolue plus vite et mieux, alors qu’il coûte 10 fois moins cher, allez comprendre la stratégie produit (enfin si, j’ai compris, y en a pas lol). J’espère (très naïvement) qu’Autodesk finira un jour par faire une fusion des deux softs plutôt que continuer un développement séparé qui coûte beaucoup plus cher et est bien plus difficile.

  • 22 octobre 2012 à 20 h 43 min
    Permalien

    Ce qui est bizarre, depuis le début, il n’y a pas de communication sur le soft. Si je ne regarde pas le site d’Autodesk, je ne suis jamais au courant d’une maj.

  • 13 juin 2014 à 10 h 25 min
    Permalien

    bonjour,

    je recherche SketchBook Designer pour mac. Quelqu’un
    sait il où je pourrai le trouver.
    Merci par avance pour vos réponses

  • 18 juin 2014 à 16 h 52 min
    Permalien

    Maintenant il n’est plus qu’accessible que dans une suite d’Autodesk. C’est le début de la fin. L’histoire de ce soft géré par Autodesk restera un mystère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.