Trois visages à apprendre à dessiner

Il faut savoir que certaines personnes ont volontairement ou involontairement eu des influences sur les dessinateurs et ont donner des types de visage iconique, qu’il est intéressant à sa voir dessiner. On retrouve surtout des acteurs ou actrices, car ce sont eux qui ont pu bénéficier de la diffusion de la photographie à grande échelle.

Parmi ses visages à savoir dessiner, on a l’acteur américan James Cagney des années 30 ( XXième siècle, bien sûr), qui jouait les « gros durs ». Ses photographie ont beaucoup influencé les dessinateurs de comics américain , pour représenter des méchants. Les photographies en noir et blanc avec un contraste fort permettent facilement de dessiner son visage. Cet acteur étant actif jusqu’à sa mort, nous avons pleins de photo de divers âges : très intéressant pour cerner l’évolution d’un visage sur des dizaines d’années.

James Cagney

Vous notez que son visage a servi de modèle pour dessiner les méchants de la Marvel ou des personnages comme Conan le Barbare, pour le dessinateur John Buscema. Ne cherchez pas reproduire le visage exactement, mais à cerner les traits importants de son visage, qui font de lui un « gros dur » : le haut et le bas du nez, l’ombre sous la lèvre affirmée et bien sûr, son regard ombré qui ne fait qu’un avec la pupille, sans oublier son menton fort.

Maintenant vous savez quel modèle, sur lequel vous appuyez pour dessiner une méchant. J’utilise le logiciel Clip Studio Paint pour ces petits dessins, qui vous servent d’exemples.

Isabelle Pia

Cette actrice française des année 50 est pour vous une inconnue et pourtant elle a été importante pour Leiji Matsumoto, jeune, qui fût totalement hypnotisé par cette actrice et par le film de Julien Duvivier dans lequel elle jouait, Marianne de a jeunesse (1955 ). Elle servit de modèle ( avec d’autres personnages ) pour les personnages féminins d’Albator, le corsaire l’espace. Il est vrai qu’en regardant son visage froid et mélancolique avec des yeux droits et figés, on pense toute suite aux sylphides ou Nausicaa.

En apprenant à dessiner et simplifier le visage d’Isabelle Pia, vous pouvez vous approprier la démarche originelle de Matsumoto pour la représentation spécifique de ses personnages féminins. Bon exercice à réaliser.

Ken Takakura

Cet acteur japonais, surnommé le » Clint Eastwood japonais », est un parfait exercice pour apprendre à dessiner un visage japonais. Comme James Cagney, vous pouvez vous appuyer sur une grande quantité d’images de lui à tout âge. Qu’il ait 20 ans, 30 ans, 40 ans ou 60 ans, il personnifie le portrait de l’homme japonais. Si vous voulez apprendre à dessiner un personnage japonais, Ken Takakura est la parfaite aide pour vous. Ci-dessous, mes 2 premiers dessins hésitants de lui ( pas parfait pour l’instant ), mais avec plus d’essais et plus d’assurance, vous obtiendriez des représentations plus précises ou bien- comme pour James Cagney-, cherchez plutôt à garder les traits spécifiques du visage pour pouvoir le décliner en de multiples visages d’homme japonais de tout âge : les yeux, les sourcils épais, le menton large, la bouche avec son philtrum marqué et ses 2 crêtes affirmées.

Voilà, vous avez 3 visages à apprendre à dessiner, qui constitueront certainement de bons exercices ( vacances de Noël ) pour appréhender un visage de méchant, de femme mystérieuse et d’homme japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.