Réaliser un Pen Holder en plâtre

observatoire_observe

Acheter un Pen Holder ? Imprimez en 3D un Pen Holder ? Que nenni ! Nous apprécions cette expression Que nenni

Nous allons réalisé un Pen Holder de la main de Marco en alginate, puis la plâtrer afin de l’utiliser comme Pen Holder pour votre Pro Pen 2. On s’est inspiré de cette video d’Héliox.

Vince nous a prêté son manoir avec son jardin pour une prise de photos bucoliques. En fait, la dernière fois, qu’on fait du plâtre dans le studio, on n’en a mis partout. Rhonda était super en colère. Donc on a décidé de faire ça chez Vince. Pasque Rhonda en colère… On peut pas faire porter le chapeau au petit Prince tout le temps. Cela ne marche pas à tous les coups.

Il faut donc un réceptacle  ( un seau en plastic souple ), un gobelet de mesure, des accessoires pour mélanger et bien sûr du plâtre et de l’alginate.

Pensez à retire de votre main : bague, montre, cigarette,…

Nous avons demandé à Marco de choisir une position adéquate pour sa main. Bien sûr il faut penser à laisser un espace pour introduire le stylet.
L’alginate : c’est simple, une portion d’alginate pour deux portions d’eau. Vous mélangez bien. Tout comme le plâtre, ça sèche plus vite en forte chaleur, ou bien si l’eau mélangée est tiède. Mais pensez à accélérer le processus, car avant que cela sèche, cela peut prendre 10 minutes à 1/4 d’heure. Pourquoi ? N’oubliez pas que vous devez garder une position sans bouger pendant ce laps de temps. Choisissez un réceptacle assez grand pour pouvoir y placer votre main, d’autant plus – vous l’aurez remarqué – Marco a décidé d’allonger le majeur. Le réceptacle : si rigide > facile à découper, si pas rigide ( le mieux ), il vous suffira juste de le presser.

Vous sentez que l’alginate a séché. Marco a pu facilement extirper sa main. Quelle a été sa sensation? Une sensation douce selon ses dires ( la version originale a été proscrite par Rhonda : ça parlait de vache, d’anus,… ). Comme vous pouvez voir, cela a bien durci, mais l’alginate a une texture caoutchouteuse et le trou  ressemble à… heu…( la version originale a été proscrite par Rhonda ).

Préparez votre plate être sans grumeaux. Deux portions de plâtre pour une portion d’eau  (c ‘est l’inverse ). Et versez le tout. Attendez le temps qu’il faut pour que le plâtre durcisse. Videz l’alginate et le moulage de votre réceptacle. L’alginate se retire facilement comme du flan.

Pour les erreurs, utilisez une petit lime à ongle pour limer et pour lisser, un pinceau à poils souples légèrement humidifié suffit.

Et hop, le tour est joué. Votre Pen Holder est là. Vous pouvez utiliser un durcisseur de plâtre pour le protéger. Élégant, subtil, plaisant, il accompagnera votre tablette graphique sur votre bureau. Par sa présence, un soupçon de professionnalisme poussé enrobera votre environnement de travail. Vos clients et vos visiteurs, à la vue de Pen Holder, seront agréablement surpris.

Validé par Thomassine, notre nouvelle mascotte.

Le problème, ce sont les restes d’alginate. Les détruire avec la main offre un sentiment étrange de plaisir, donc avant de les jeter, malaxez les avec un désir ambigu non dissimulé. ( PS : ne pas donner au chat pour manger ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.