Rss
La log



























































fancy

Marvelous Designer





Marvelous Designer est un logiciel 3D, entre autre, de modélisation de vêtements. Dans la version 8, le logiciel introduit des outils de retouche, qui sont à utiliser avec le stylet, même si la pression n’est pas reconnue.

L’interface est facilement intuitive car nous avons 2 parties, dans le module Simulation : la vue en 3D (avec votre vêtement et votre modèle -avatar) et la vue en 2D d’un plan de coupe des habits (patron de couture).

Déjà le stylet permet facilement, lorsque vous activez la couture, de redresser les tissus mal positionnés en faisant des cliquer-glisser. Ci-dessous, les tissus qui s’entrecroisaient (ceinture et partie droite du survêtement.) ont été tirés pour épouser les formes du modèle. J’ai allongé aussi dans la partie 2D des éléments pour que cela soit moins serré (vous pouvez activer l’élasticité d’un tissu ou bien visualiser les zones de pression pour savoir où ça serre trop). L’utilisation du stylet est nettement plus comfortable que la souris.

En passant dans le module Sculpt (en haut à droite), vous avez la possibilté de donner un peu plus de vie à des bouts de tissu (là, on a jouté à la ceinture, un élement type cravate) en sculptant des ondulations sur le maillage. Par défaut, dans notre exemple, notre chute de tissu est terriblement plate.

Le module « Sculpt », qui fait asculer le modèle en version monochrome, propose 5 outils de retouche : Sculpt, Smooth (maj), Grab, Stencil et Pinch. Ce sont les outils de modelage 3D habituels. Ce sont par des slides que vous pouvez modifier votre tracé  et non par la pression du stylet. Les réglages sont : Force, Taille, Contour (progressif) et Profondeur. On ne vous cachera pas que le processus n’est pas top car, après tout, il s’agit surtout d’appliqer des plis plus ou moins forts, donc cela reste limité. Vous pouvez modifier avant le maillage et vous pouvez aussi l’afficher. Le mieux est d’utiliser la méthode basique : faîtes des retouches très marquées, puis adoucissez les avec Smooth.

Voici la méthode : d’un tissu plat, on dessine de gros tracés (Sculpt), qu’on pince  (Pinch) pour accentuer le relief, puis on adoucit le tout avec Smooth. Au final, vous obtenez un tissu plus intéressant et plus vivant.

Le rendu du relief dans le logiciel dépend également du type de tissu choisi. Ici, on a abusé du cuir. 🙂

Même si Marvelous Designer ne  propose pas une utilisation amplifiée du stylet, cette version 8 introduit pour la première fois des outils de retouche ponctuelle, qui sont l’apanage de la tablette graphique. Les drapés de MD sont souvent retouchés dans d’autres logiciels pour casser la rigidité de certain rendu et apporter un peu plus de volatibilité et de légèreté. Avec ce module « Sculpt » commence à donner une réponse. À noter que MD propose des avatars par défaut, mais vous avez la possiblité d’importer vos propres modèles.

categories