Rss
La log
La Boutique







fancy

Tablettes






imagetablettes

Jeunes lecteurs, attention, cette rubrique va vous sembler très longue, très difficile à lire et très ennuyeuse car elle utilise beaucoup de mots. En fait, c’est écrit en français avec de la conjugaison et de la grammaire. Sur le web, d’habitude, cela donne ceci:
Pt1 G 1 Bugma 1T os na pu 2 Press avc Toshop
– Ta VriF le Driv
– Ouep, C po vrÉ. C pu ou est mon pen? F ch..

Dans le texte qui suit, il n’y a pas beaucoup de dessins qui bougent tout le temps. C’est tout simplement pour plus de clarté et de précision dans les propos. N’imaginez pas que vous lisez un annuaire, mais imaginez que vous écoutez une personne qui vous répond de vive voix à toutes les questions que vous vous êtes toujours posées.
« Tablette » ou « Palette » graphique ?

Le terme est « tablette graphique« . Cela a toujours été « tablette graphique ». Il est vrai que sur les forums, des articles de magazines non spécialisés, des sites de ventes en ligne, on trouve toujours le mot de « palette graphique ». Il vient tout simplement de l’erreur de comparer la tablette à une palette de peintre traditionnel. L’erreur est normale car on est dans un registre de dessin et de peinture, par conséquent le vocabulaire glisse d’un milieu à un autre en oubliant la signification. A chaque fois que je cherche l’origine du mot « palette graphique », je trouve toujours les mêmes définitions que ce soit sur un site perso ou Wikipedia. On a droit, soit à une combinaison d’une « tablette graphique » avec un logiciel d’infographie (Photoshop ou Painter) ou bien un objet qui serait un ordinateur et une « tablette’ à la fois (un écran tactile peut-être). En fait, il s’agit toujours d’une vieille définition pour un objet ancien disparu dont on a aucune photo et aucune marque à donner. C’est pourquoi je suis toujours dubitatif à une officialisation de l’association « palette graphique » (même si régulièrement je reçois des mails sur l’utilisation dans le monde de la video, du dessin animé, etc…). Mais il est fort possible que lors de l’apparition des premières tablettes, les journalistes et même les utilisateurs utilisaient le terme de « palette » par erreur et il est resté par habitude. Wacom actuellement a un vocabulaire pour son stylet; c’est le Grip Pen. Moi même, je n’utilise jamais le mot Grip Pen mais le stylet ou le Pen quand j’en parle. Et j’ai tort, je ne dois pas dire « Pen » mais « Grip Pen ». Comme quoi. En pourtant, chez Wacom, partout est inscrit « Grip Pen » et pas « Pen ».

À titre indicatif (lol), lorsque quelqu’un utilise le mot de « palette » au lieu de « tablette » dans un forum, c’est bon, c’est un signe que votre interlocuteur n’y connaît pas grand chose en « tablette » ou encore moins que vous. Donc pas la peine de lui demander des conseils. C’est un blaireau et vous pouvez vous moquer de lui :D) !

Je veux acheter une tablette mais laquelle? Et pourquoi les prix sont très différents dans la gamme Wacom entre une Bamboo, une Intuos et une Cintiq? Quelle est les différence entre une Bamboo Pen, une Bamboo Pen&Touch et une BambooFun?

Ha la la, tant de questions pour les gens qui veulent une tablette. C’est vrai, la tablette est un périphérique à la base destiné au monde professionnel. Depuis 4 ans, Wacom (je ne parle ici que de Wacom) propose d’autres tablettes d’entrée de gamme avec des prix moins élevés. Si vous regardez les prix, ils sont exponentiels. Pour une même taille, A6 par exemple, le prix se multiplie par 2 à chaque passage de gamme. Pourquoi?

Avant il n’ y avait que des tablettes professionnelles avec des prix professionnels. Pour réduire des prix, Wacom a proposé des tablettes avec moins de pressions différentes et moins de résolution. C’est sur ces deux points que le prix diffère. La différence se confirme également sur les « plus » de la tablette, dustylet et du driver.
Je ne parle ici que des « tablettes  » dites traditionnelle, c’est à dire opaques. Pas les Cintiq avec l’écran tactile.(Pourquoi? parce que je parle de ce que je connais et je ne possède pas de Cintiq.)

Wacom a procédé à beaucoup de changements dans ses gammes en 2007. Nous allons faire un vite passage en revue.

Avant 2007:

La Volito 1 et 2: il s’agit de l’entrée de gamme (qui ne fonctionne pas sur Mac – aucun driver) et possède 512 de pressions différentes et 1000 en résolution. Cette gamme est logiquement terminée. Le dernier modèle vendu est la Volito 2.

La Graphire 1, 2, 3 et 4: il s’agit d’une semi-professionnelle; elle a 512 de pression et plus de 2000 en résolution. Elle a beaucoup évolué en design au fil. Le stylet s’est bonifié. La tablette a vu l’arrivée de boutons (2 maxi) et d’une sorte de Rolling Pad (pour le défilement ou le zoom). Cette gamme est logiquement terminée. Le dernier modèle vendu est la Graphire 4.

L’ Intuos 1, 2 et 3: il s’agit de la tablette professionnelle; elle a 1024 de pressions, plus de 5000 en résolution pour l’Intuos 3. Le stylet a une reconnaissance de l’inclinaison et la tablette possède des « plus » non négligeables comme des touches assez nombreuses (Expresskeys) et des pads (Touch Strip) pour le zoom et le défilement. À cela, il faut ajouter un driver évolué qui permet une personnalisation importante. Le dernier modèle vendu est l’Intuos 3.

L’intuos 3 étant le haut de la gamme professionnelle, elle propose la résolution et le nombre de pressions les plus élevés de la gamme Wacom, ainsi qu’une reconnaissance de l’inclinaison du stylet. La tablette propose 4 boutons (Expresskeys) et 1 touchpad de chaque côté (soit 8 boutons et 2 touchpads en tout). Le stylet possède 2 boutons et une gomme avec la reconnaissance de la pression. Tous les Expresskeys et Touch Strips, tout comme les boutons du stylet, sont paramètrables dans le driver, c’est à dire, que vous pouvez leur attribuer une fonction (un clic), un raccourci clavier (Pomme-c), une combinaison de touches (Pomme-n + Pomme V) ou un menu contextuel et cela selon l’application au choix. Également, le stylet est réglable selon votre sensibilité au toucher et à l’inclinaison selon l’application également. Votre tablette applique vos préférences à chaque application ou logiciel utilisé lorsque celui-ci passe au 1er plan et switche à chaque fois si vous travaillez avec plusieurs logiciels en même temps.
Wacom propose aussi des tablettes dédiés plutôt à l’annotation ou à la présentation comme la gamme PL avec un bon niveau de pression mais très faible en résolution.

Après 2007 :

Septembre 2007 a été le grand chambardement dans les gammes. La gamme professionnelle reste la gamme Intuos avec une tablette Intuos 3 Special Édition pour fêter les 25 ans de Wacom. De taille A5 et/ou A4, cette tablette est proposée en format wide avec un outil de saisie en plus, l’Aérographe digital, avec une hausse de prix très faible par rapport au prix de l’outil seul. Avec un design noir presque identique à celui de la Bamboo (lire ci-dessous), le driver de cette tablette apporte également une nouveauté avec une meilleure gestion des moniteurs. En effet, il est possible directement de configurer la tablette pour 1 moniteur ou 2 moniteurs, de pouvoir utiliser la tablette sur un seul moniteur au choix et de pouvoir basculer sur l’autre quand on veut. Tout cela faisait de cette Intuos 3 SP un collector et la meilleure Intuos 3 (Certains peuvent lui reprocher le côté « corbillard » de l’objet)

Mais le grand changement est pour l’entrée de gamme car la Graphire et la Volito disparaissent pour laisser la place à la gamme Bamboo : Bamboo, Bamboo One et Bamboo fun
Rapidement, on peut écrire que Bamboo One remplace la Volito 2 et elle est compatible (elle a son driver) Mac. Bamboo Fun remplace la Graphire avec les 2 tailles A6 et A5. Les prix restent d’ailleurs inchangés. La Bamboo ayant une orientation plus bureautique, c’est la Bamboo One qui est dédiée au enfants, au débutants et aux premiers prix et la Bamboo Fun aux infographistes. Les distinctions entre les 3 modèles se font sur le produit (Expresskeys, gomme, etc….), sur le driver et sur l’ajout de logiciels.

Voici un comte rendu parfait des différences de la gamme Bamboo (1er génération):

Les différences entre Bamboo One – Bamboo -Bamboo Fun
La gamme Bamboo réunit sous un même nom la gamme qu’on peut appeler « entrée de gamme et semi-professionnelle ». Elle est là pour offrir des tablettes à des prix abordables pour débuter, pour découvrir, pas seulement pour des utilisateurs de logiciels d’infographie et avec des performances très bonnes pour la Bamboo et la Bamboo Fun.

Bamboo One : elle remplace la Volito 2. Nouveauté : elle fonctionne sur Mac (présence d’un driver). 512 pressions mais résolution assez faible. Le stylet est plus épais, il a 2 boutons mais pas de gomme. Elle n’est qu’en A6. Il n’y a pas de bouton ou de Touch Ring (nouveau pad des bamboo). C’est le service minimum avec une résolution assez faible mais le prix est vraiment abordable.

Bamboo : la 1er sortie avec un design noir soigné. Elle n’a qu’une taille: la A6. 512 de pressions, 2540 de résolution (si je me souviens bien). Belle bête avec 4 boutons paramétrables et un Touch Ring (le disque au milieu) qui selon les applications fait office de zoom (sur une image) ou de grandissement de texte (safari, logiciel texte). Assez sympa. Le stylet a ses 2 boutons, plus la gomme qui ne reconnait pas la pression (juste 1 pression donc). Pas de reconnaissance de l’inclinaison. Elle est destinée en priorité aux personnes qui souhaitent avoir une tablette pour une utilisation quotidienne de bureautique (pas forcément infographie). Elle est livrée d’ailleurs avec un soft Just write office pour PC (soft d’annotation, précurseur sur la suite Office sur Vista). En résolution la Bamboo est supérieure à l’ex Graphire. Elle possède un driver assez simple où on peut juste régler la pression de doux à ferme le stylet, le paramétrage unique et définitif des boutons et du Touch Ring (pas de personnalisation selon l’application) et le réglage de la tablette par rapport à l’écran.

Bamboo Fun: remplaçant de la Graphire, sortie pour l’Apple Expo 2007. Même résolution (2540) et même nombre de pression (512) que la Bamboo. Stylet sans reconnaissance de l’inclinaison, avec 2 boutons et la gomme. Un design blanc plus ergonomique avec des bords arrondis pour les dessinateurs et retoucheurs. J’ai vu qu’une couleur : le blanc mais en fait aux Usa, il y a 3 autres couleurs : noir, silver et bleu (ne me demandez pas quand les autres couleurs arriveront en Europe). Les 4 boutons sont espacés (ronds) pour une utilisation plus rapide. Il y a le Touch Ring aussi.

Les différences avec la Bamboo sont :

– design différent du stylet et de la tablette

– reconnaissance de la pression sur la gomme

– driver plus fourni (4 onglets) avec possibilité de créer un menu contextuel

– elle est livrée en 2 tailles A6 et A5

– joints à la boîte 2 logiciels: Adobe Photoshop Element 4 et Artrage 2 (full version)

Elle est donc destinée aux infographistes. Mais côté perfs technique, la bamboo et la bamboo Fun sont identiques, excepté pour la pression de la gomme et une partie du driver. La bamboo Fun propose un modèle A5, ce qui n’est pas le cas de la Bamboo.

Donc il est clair que si vous n’avez pas besoin des 2 softs, vous pouvez vous tournez vers la Bamboo pour une A6, même si la différence de prix entre les 2 est assez faible (la bamboo fun A6 coûte 20 euros de plus que la bamboo) et était quasiment inexistante lors des promos d’Apple expo.

Intuos 4 : 2009 est l’année de la nouvelle tablette Intuos 4 : 2048 niveaux de pression (le double des précédentes Intuos), un nouveau capteur de pointe breveté plus sensible (trop?), une nouvelle texture pour la surface qui imite les sensations réelles de toucher d’un vrai crayon (bluffant, mais mortel pour la longévité des mines), un design différent optimisé pour les gauchers et les droitiers avec un TouchRing issu des Bamboo qui remplace les TouchStrip et l’ajout d’affichage OLED correspondant aux appellations des Expresskeys. La nouvelle Intuos 4 est vraiment futuriste et abandonne les tailles habituelles A6, A5,A4 et A3 pour des tailles S, M, L et XL qui réduisent la hauteur (par rapport aux précédentes Intuos), mais qui se rapprochent en longueur des formats Wide. Le Grip Pen plus court, avec un reposoir intelligent qui sert de réceptacle aux mines de rechange, ne propose pas pour l’instant une différence de tracé flagrante avec l’Intuos  3. La résolution de l’Intuos 4 est indentique à celle de l’Intuos 3 : 5080 lpi. Connexion USB + driver à installer.
Toutes les infos sur le test Expert : le lien. MAJ : mars 2010 sort une Intuos4 dotée de la technologie Wireless. Il est donc possible d’utiliser la tablette par une connexion filaire (USB) et également par fréquence radio (Bluetooth).

Intuos Touch 5 : 2012 voit l’arrivée du multitouch et le module wireless, déja présents dans les Bamboo 2011. Côté stylet, il n’y a pas pas d’amélioration par rapport à l’Intuos 4, puisqu’il s’agit de la même technologie. D’ailleurs, les stylets (Grip Pen, Art Pen, Aérographe) de l’Intuos 4 fonctionnent sur la tablette de l’Intuos5. Même nombre de pressions (2048 pressions) et même résolution (5080 lpi). Ce modèle ne propose pas non plus de taille XL; il n’y a que les 3 modèles : S, M et L. On note juste un modèle de taille M, qui ne propose pas la technologie Touch; il s’appelle juste Intuos5 M et pas Intuos 5 Touch. Les nouveautés sont du côté du driver avec un ExpressView des réglages car l’affichage OLED de l’Intuos 4 a disparu, mais surtout du côté de la nouvelle texture Soft gris mat qui recouvrent toute la tablette. Au final, la tablette a un design très différent et est plus épaisse du fait de l’intégration du module wireless, qui permet de ne plus utiliser le câble USB. La gestion du multitouch utilise le vocabulaire du système, mais il est possible d’y apporter des configurations personnelles, pour les logiciels connus.

Bamboo Pen & Touch : Nouvelle gamme Bamboo associée à une technologie multitouch (2 doigts). Excepté l’entrée de gamme, toutes les Bamboo proposent 1024 pressions (même nombre de pression que l’Intuos 3) mais pas de reconnaissance de l’inclinaison. Les tablettes sont réversibles pour les gauchers et droitiers. Pour la 1er fois, Wacom propose une tablette sans stylet avec cette technologie Touch.
À noter que les tailles proposées sont S pour small (environ A6) et M pour Medium (environ A5) et que la surface Touch est légèrement inférieure à la surface active du stylet. Le porte-stylet est original car il reprend les logos en tissus du vêtement. Le TouchRing de la gamme précédente a disparu.
2 entrées de gamme :
– La Bamboo Pen a un stylet et 512 pressions – pas d’Expresskeys, de gomme sur le stylet et pas de technologie multitouch. Taille S. Plus le logiciel Artrage + Softs à télécharger (à voir sur le site Wacom).
– La Bamboo Touch propose la technologie multitouch avec 4 Expresskeys, mais pas de stylet – il s’agit juste un outil de saisie tactile. Taille S. Softs : Bamboo Dock et Bamboo Minis, Bamboo Space + autres services Bamboo (à voir sur le site Wacom).

2 modèles standard :
– La Bamboo Pen & Touch propose le stylet avec 1024 pressions, 4 Expresskeys, une gomme avec pression et la technologie multitouch. Taille S. Softs : Bamboo Dock et Bamboo Minis, Bamboo Space + autres services Bamboo (à voir sur le site Wacom).

– 2 Bamboo Fun Pen & Touch proposent le stylet avec 1024 pressions, 4 Expresskeys, une gomme avec pression et la technologie multitouch. Taille S et M. Softs pour S : Adobe Photoshop Elements à télécharger et ArtRage à télécharger. Softs pour M : Adobe Photoshop Elements, Corel Painter Essentials et ArtRage à télécharger. Toutes les infos sur le test Expert : le lien.

À noter que tous les softs à télécharger nécessitent un numéro d’enregistrement sur le site Bamboo de Wacom (tout est indiqué dans la boîte). Tout ce qui est Bamboo Dock, scribe, etc… En gros, toutes les applis Air sont accessibles dès que vous avez votre Bamboo grâce à ce numéro d’enregistrement.
Toutes les infos sur les Bamboo Pen & Touch sur le blog (tapez Bamboo sur le moteur de recherche).

En 2011, les Bamboo Pen&Touch reviennent. La Bamboo Touch disparaît et la Bamboo Pen a 1024 pressions comme les autres, Bamboo Pen&Touch et les 2 Bamboo Fun Pen&Touch. Cette nouvelle gamme de Bamboo propose la possibilité d’acheter un module wireless pour se passer d ‘une connexion filaire Usb pour tous les modèles, sauf la Bamboo Pen. La Bamboo Pen&Touch et les Bamboo Fun ont un multitouch plus abouti avec la reconnaissance de 4 doigts.

En conclusion, la gamme Bamboo correspond à tout ce qui est entrée de gamme et semi-professionnel,  la gamme Intuos, la professionnelle avec des prix professionnels aussi.

En dernier, la Gamme Cintiq propose des écrans actifs (vous dessinez sur l’écran) et se réduit à 4 modèles et 3 tailles maintenant : la grande Cintiq 24 HD (16:10 Full HD) et la 24HD Touch, la Cintiq 22HD (21 pouces – résolution de 1600 x 1200) et la petite,  la Cintiq 13HD, qui renouvelle la Cintiq 12WX (même taille que l’Intuos 3 A5 Wide – résolution de 1280 x 800). On trouve encore, sur le marché, des modèles de tailles 21, les deux modèles 21UX (technologie Intuos3 et Intuos4). La version 12 pouces et la version 21 pouces 1er génération ont  1024 niveaux de pression avec la technologie Intuos3. Les autres Cintiq (24HD, 22HD et la 21UX 2ième version) ont la technologie Intuos4 avec 2048 niveaux de pression. Toutes les Cintiq ont donc la reconnaissance de l’inclinaison. On ajoute des Expresskeys , des Touch Strips ou des Touch Rings. La différence entre les 2 modèles de 24HD sont surtout l’apport de la technologie tactile et une meilleur dalle pour la Cintiq 24HD Touch.
Les prix des Cintiq ont des prix très professionnels et oscillent entre 1000 et plus de 3000€.

En 2013, Wacom sort de nouvelles Cintiq mobiles avec système, appelées Cintiq Companions. Il y a deux modèles; ils possède toutes les connexions et caractéristiques d’un ordinateurs portable (Wifi, bluetooth, usb, hdmi, microSD,…). Le premier modèle est la Cintiq Companion Hybrid, qui propose une Cintiq 13HD dotée du multitouch à brancher sur un PC, associée à un système de tablette multimédia sur Android. Le second modèle est la Cintiq Companion, qui est l’équivalent d’un ordinateur portable et est totalement indépendant d’un ordinateur de bureau. Il fonctionne sur Windows 8 et Windows 8 Pro.

cc3

Wacom change tous les appellations des tablettes standard. Bamboo et Intuos deviennent respectivement Intuos et Intuos Pro. Si le nouveau modèle semi-pro Intuos propose 3 modèles : Intuos Pen (sans multitouch), Intuos Pen&touch S et Intuos Pen&Touch M, le modèle Intuos Pro propose 3 taille S, M et L. S’ajoute à cette gamme un modèle Speciale Édition de taille M. Le modèle Intuos propose un nouveau design par rapport au modèle Bamboo précédent, alors que le modèle Intuos Pro n’affiche que des améliorations cosmétiques par rapport à la version précédente, Intuos5. Tous ces tablettes sont équipées pour accueillir un module sans fil.

nouvellesintuos

Fin 2016, Wacom a sorti ou annoncé de nouvelles tablettes et surtout a décidé d’associer le nom « Wacom » distinctement. Ainsi les Intuos deviennent des Wacom Intuos. Deux nouveaux modèles de 13 et 16 pouces s’appellent Wacom Cintiq Pro en remplacement des Cintiq 13HD. Et la gamme Cintiq Companion 2 est remplacée par la gamme Wacom MobileStudio Pro. Ces tablettes annoncent aussi des tracés plus rapides et une réduction de l’épaisseur de la surface active, qui annule un effet de parallax qu nuisaint à certains utilisateurs.

wacomcintiqpro_mobilestudiopro

Est ce que la différence de pression et de résolution est importante ?

En ce qui concerne la pression… Oui. Plus vous avez de pression, plus votre stylet va être sensible, plus votre stylet fera des dégradés parfaits, des retouches appliquées, un travail propre sans accrocs, une modulation irréprochable, un passage clean. Le stylet doté de 1024 pressions (de l’Intuos 3) va pallier votre propre technique. Avec lui, un dégradé, quoi que vous fassiez, si vous êtes habile ou pas, va être parfait. Si vous êtes quelqu’un de délicat dans votre travail de retouche ou de dessin, 1024 pressions, c’est vraiment l’idéal. Dès que vous passez à 512 pressions (moi même, je vois nettement la différence), vous devez être plus concentré pour faire votre dégradé, mieux contrôler la levée de votre main. En fait, avec une Graphire ou une Bamboo, vous pouvez avoir parfois le même résultat qu’une Intuos mais là, c’est votre technique seule qui fait la différence. Une Intuos, c’est comme une voiture avec l’ABS. Vous avez le top entre les mains qui pallie tous les défauts de conduite pour un travail nickel.

Second point important, c’est la résolution. Et là on touche un point qui fait surtout la différence dans ce que vous faîtes, c’est à dire… Est ce que vous faîtes des travaux pour vous, pour rester à l’écran à 72 DPI avec un trait à escalier ou bien pour imprimer sur du 300 DPI en travaillant sur un 20 pouce avec des courbes parfaites? Plus votre tablette a de la résolution, plus votre trait sera parfait sans effet d’escalier. Donc si vous travaillez sur un grand écran avec une grosse résolution et que vous travaillez sur une page de 20*30 cm pour l’impression, une Volito ou une Bamboo One va donner un trait tout pourri avec des dégradés dignes d’un damier d’un jeu de dame, une Graphire ou une Bamboo (et Bamboo Fun) va être honorable sans problème et une Intuos va être au top comme d’hab’. A noter que la résolution d’une tablette n’est pas DPI mais en LPI (« lign » et pas « dot »). C’est pour cela qu’on ne peut pas faire une comparaison exacte avec la résolution d’un écran, mais à titre d’exemple la résolution d’une tablette Intuos 3 est sans nul doute supérieure en résolution à un écran 15 pouces, c’est à dire que votre trait tracé sur la tablette est plus précis que ce que l’écran peut vous montrer.
Donc la résolution et la pression sont ce qui fait vraiment la différence entre le prix. Si par exemple, vous êtes un dessinateur qui appuie beaucoup et que vous aimez que les contrastes forts ou bien que vous utilisez que des logiciels de vectorisation comme Flash, Illustrator, Expresssion, c’est clair que la résolution et la pression jouent nettement moins. Car le logiciel fonctionne par calcul mathématique, par vecteur et non par bitmap. Il peut prendre en charge l’épaisseur du trait. Il n’y a pas seulement votre pression qui compte. Donc la question de résolution et de taille de votre dessin n’a pas lieu d’être. Dans ce cas, certainement vous n’ avez pas besoin d’avoir une Intuos, une Graphire ou une Bamboo Fun suffit.

En 2009, avec la sortie de l’Intuos 4, Wacom livre une nouvlle technologie avec un Grip Pen à 2048 niveaux de pression. Les Cintiq HD suivront avec cette technologie.

[Attention] En 2013, Wacom change l’appellation de ces tablettes standard. La gamme Bamboo, qui avait remplacé la gamme Graphire, s’appelle désormais Intuos et reprend l’ancien nom des tablettes dîtes Pro, qui s’appelle maintenant Intuos Pro. La gamme Bamboo/Intuos propose une résolution de 2540 et 1204 niveaux de pression; la gamme Intuos propose 5080 lpi en résolution et 2048 niveaux de pression.

En 2013, Wacom sort des Cintiq Companion. Elle est associée à un stylet appelé Pro Pen. Si le design est différent des Grip Pen, il s’agit de la même technologie (inclinaison, 2048 niveaux de pression). Le stylet Pro Pen a un ID, c’est à dire qu’il a un numéro d’identification unique.

En 2016, Wacom sort un nouveau stylet, le Pro Pen 2,  avec 8192 niveaux de pression pour les Wacom Cintiq Pro et les Wacom MobileStudio Pro.

Autre différence entre les gammes: le stylet.

Sur la Volito, je sais pas ce que c’est comme stylet mais c’est digne d’un Bic qu’on trouve comme cadeau Bonux. Dans les mains, le stylet est total pourri. D’ailleurs, on a l’impression qu’il est déjà cassé quand on l’a dans les mains :D). C’est vraiment de l’entrée de gamme, digne à se faire casser par le gamin de la maison en un coup. Je pense pas qu’on puisse utiliser les 512 de pressions avec. (hou là là, je vais me faire taper sur les doigts si quelqu’un de W….. lit ça!) La Volito 2 qui ne fonctionneque sur PC a un stylet plus joli et costaud. La Bamboo One propose un stylet plus gros avec 2 boutons, mais ça reste toujours un bic quand on appuie dessus. Pour écrire, c’est sympa, pour dessiner… Pour gribouiller, c’est pas mal aussi. Quoi que si vous arrive à faire un super dessin avec une Bamboo One, c’est déjà que vous êtes bon! Pour des softs de vectorisation, c’est tout à fait convenable par contre, car on ne peut pas vous retire votre gestualité.

Sur la Graphire et les Bamboos, le stylo est parfait. Solide, droit, avec 1 bouton( Graphire) et 2 boutons (Graphire 4, Bamboo) pour ajouter une fonction au choix. Il y a la gomme au bout qui impressionne toujours. Il est l’objet qu’on peut filer au gamin, il peut appuyer dessus comme un malade. A part rayer la tablette, il ne cassera pas le stylet, à moins de le balancer à 15 mètres sur un sol dur. Pour un adulte, les stylets Wacom ont une durée de vie supérieure. Pour un vieux, je pense que le stylet le survit. Pour un Dieu, bah, le Dieu, il a pas besoin de stylet car il dessine par la pensée. Pour le nain, bien sûr, ça ne dure pas longtemps car il va s’en servir comme un clou.

Sur l’Intuos 3 et 4, le stylet est parfait, ergonomique avec 2 boutons et la gomme au bout avec des embouts différents pour changer la sensation. Objet solide avec un présentoir digne d’un ministre. Le stylet a aussi une reconnaissance de l’inclinaison, c’est à dire que des applications comme Photoshop ou Painter utilisent l’inclinaison pour tracer un trait ou appuyer un effet. Exemple: la direction d’une bombe aérosol est donnée par la position de votre poignet. Pareil ici, c’est l’inclinaison de votre stylet qui dirige le jet. Dans Photoshop, l’éparpillement d’une forme peut être décidé par votre inclinaison. Plus vous inclinez votre stylet, plus votre forme se multiplie épars sur votre feuille banche.

Ayant parlé du stylet, on peut évoquer un autre outil qui a été fourni avec la Graphire (Graphire 1,2 et 3. Pour la Graphire 4, il faut l’acheter) et l’Intuos (2 et 3) : la souris.
Cette souris est apparue en premier lieu avec les graphires. Pourquoi? Elle est sans pile et ne fonctionne que sur la tablette (comme le stylet). Elle possède entre autre une molette car dans le monde d’Apple, les première souris Mac ne possédaient pas de mollette (ou de boule) et ne proposaient qu’un seul bouton (ce qui était débile car la molette est franchement obligatoire pour le Web, les fichier PDF, Word et les jeux FPS). Donc Wacom a proposé une nouvelle souris, par forcément nécessaire, excepté si votre souris sans fil tombe en panne. Atout pour l’Intuos, la souris réagit à la même résolution que le stylet, donc elle explose beaucoup de souris du marché en précision. Ha quand même, on a trouvé quelque chose de positif à cette souris qui ne fonctionne que sur la tablette, je le rappelle.

[Conclusion ancienne – voir en bas] Pour conclure, une Bamboo (ou une ancienne Graphire), pour découvrir une tablette, est vraiment l’idéal car vous avez quelque de chose de très bien pour le prix et solide avec un nombre conséquent de niveaux de pression et de résolution.
L’avantage d’une tablette Wacom, et c’est peut être cela qui peut vous faire choisir une Intuos, c’est qu’une tablette, c’est du solide.
J’ai changé la mienne au bout de 5 ans (j’avais une ADB Intuos 1 en 1999) et elle fonctionne toujours. Le stylet et la tablette fonctionnent. La gamme Graphire avait un modèle supérieur presque chaque année; la gamme Bamboo en est à sa première année; une Intuos a une version nouvelle tous les 4 ans environ et depuis 1999 le nombre de pression est toujours pareil, 1024. C’est à dire que si vous avez une intuos, vous avez un objet qui va durer 5 minimum, qui pendant 5 ans peut être considéré comme le meilleur outil de sa catégorie et dont le prix ne change pas car c’est l’outil leader dans ce secteur.
Même si on est dans le domaine de l’ordinateur où tout est obsolète au bout de six mois, ou ne fonctionne plus, ou les prix chute miraculeusement avec l’apparition d’un nouveau modèle, le domaine des tablettes graphiques est à part. Quand vous achetez, vous achetez pour longtemps, donc la question est : est ce que ça ne vaut pas le coup de mettre un peu plus pour avoir quelque chose de plus performant avec une durée de vie allongée? Il est fort possible que cela soit la seule tablette que vous ayez à acheter de votre vie. Ici il ne s’agit pas de graveur, d’imprimante ou d’appareil photo numérique. Je le sais, par expérience avec les gens que j’ai rencontrés d’ Apple expo, Fnac, Surcouf aux grandes surfaces (je n’ai pas les stations balnéaires) que tous sont pleinement satisfaits de la Graphire (les Bamboos sont récentes et sont supérieures aux Graphires), et que l’Intuos reste la meilleure des tablettes du monde (les Cintiqs sont mises à part.)

[Conclusion récente 2016] À noter si le stylet (Grip Pen) des modèles Intuos/Intuos Pro n’a pas trop changé (il est identique à celui des Cintiq qui utilisent la même technologie), celui des Bamboo/Intuos change à chaque nouveau modèle.

Jusqu’2016, le design du stylet, que ce soit Grip Pen, Pro Pen ou Pro Pen 2 pour les gammes professionnelles, n’a pas trop changé. Seul le niveau de pression est passé de 1024 à 8192 niveaux de pression. Par contre pour la gamme Graphire/Bamboo/Intuos, la pression est passé donc de 512 à 1024. On notera une disparition de la Gomme dans le stylet à partir des Intuos 2015 et surtout une amélioration de l’ergonomie qui se rapproche des stylets pro.

stylets

Quelle taille me faut il? A6, A5, A4, A3? Quelles différences avec S, M, X et XL des Intuos 4 et Bamboo?

Autre critère sur le prix: la TAILLE.
Plus la surface est grande, plus le prix est grand. Normal.
[Anciennes tailles, voir plus bas] Je rappelle que les tailles A6, A5, A4, A3 correspondent aux format de feuille. Plus le chiffe est petit, plus la tablette est grande. A4 correspond à la feuille standard qu’on met dans une imprimante. Et chaque taille est le double de la précédente. A5 égale la taille de deux A6. Je rappelle ce fait car le nombre de guignols qui se plantent dans les tailles et qui confondent A3 et A4. c’est affolant :D)
Par contre ce qui détermine le choix de la taille d’une tablette est externe à la tablette, ce sont deux paramètres d’un autre ordre:
1/ votre façon de travailler, de tracer, d’utiliser un stylo en général.
2/ votre moniteur et votre place.
Si vous êtes quelqu’un de très expansif, c’est à dire lorsque vous dessinez, vous faîtes des larges gestes. Vous aimez être dans l’image pour la retoucher. Il vous faut miminum une tablette A5 car avec la taille A6, vous allez vite dépasser la surface de la tablette. Inversement, lorsque vous dessinez ou retouchez, votre avant-bras ne bouge pas, c’est juste votre poignet qui bouge, vous faîtes des retouches sur des petites zones par à-coup, une A6 vous suffit.

Si vous possédez un écran 14, 15, 17 pouces, vous pouvez utiliser une A6. Si vous avez un écran 17, 19 pouce, ayez une A5. Si vous avez un écran 19, 20, 21 pouces, A4 est l’idéal. Il faut penser au rapport de taille entre votre tablette et votre écran. Par défaut, la surface de votre tablette correspond à celle de l’écran, c’est à dire que si vous faîtes un geste de gauche à droite sur votre tablette, votre écran va montrer votre curseur bouger du bord gauche au bord droit. Si votre tablette est trop petite par rapport à votre écran, votre avant-bras va tracer un petit trait et vous allez voir un trait gigantesque ultra rapide sur l’écran. Inversement quelqu’un qui a une trop grande tablette (ex: A3) pour un petit moniteur (ex: 15 pouces) va faire un trait super long sur sa tablette pour voir sur l’écran un petit trait lent. La différence de correspondance entre les gestes faits et les traits réalisés pertubent car il n’y a aucune mesure. C’est le cerveau et le corps qui ne réagissent pas correctement. Les possesseurs de tablette A3 reconnaissent qu’ils se fatiguent vite à devoir faire des grands gestes sur une grande surface.

Autre chose à laquelle il faut penser: une tablette prend de la place. Plus elle est grande, plus il faut penser à avoir un grand bureau! D’autant plus que vous avez toujours à proximité votre clavier et votre souris. Les intuos 3 n’ont pas de A3, seules les Intuos 1 et 2 en possèdent une mais comme toutes les Intuos, elles ont une bordure assez conséquente qui double presque la taille de la tablette sur le bureau. J’exagère un peu, mais pas trop car souvent en regardant la boîte-emballage d’une tablette, on confond A5 avec A4 et A4 avec A3. La largeur de la tablette avec sa grosse bordure et le volume de la boîte font que l’objet vous paraît énorme et il m’arrive souvent de vérifier ce qui est marqué sur la boîte pour connaître la taille réelle de la tablette car de visu, j’en serai incapable.
Si un particulier se trompe, si une personne faisant de la démo pour Wacom se trompe, il est fort possible que parfois… J’écris bien, parfois, donc pas tout le temps… Parfois la personne qui fait l’étiquetage du code barre… Parfois, se trompe aussi. Non, je ne l’ai pas dit! Ce n’est pas sur ce site qu’on peut lire qu’on peut parfois acheter une tablette A4 neuve pour le prix d’une A5 dans un magasin.

Il faut ajouter aussi que dans les Intuos 3, on peut derrière changer l’emplacement du câble USB pour le mette de côté. Ainsi on peut coller la tablette au clavier devant. C’est con, fallait y penser mais c’est super utile.
Il faut reconnaître que Wacom a toujour proposé du matos classe avec des petit plus chez l’Intuos: le câble, le reposoir pour stylet, le design. On a un bel objet. C’est certainement le milieu Mac qui a imposé ça. Tant mieux.
Donc le choix de la taille détermine le prix, mais il dépend surtout de vous et de votre matériel, votre écran en particulier. En aucun cas, la taille A4 ou A3 vous permet de mieux travailler avec un meilleur confort. Il s’agit juste de la sensation et de votre rapport physique au support. C’est ce qu’on apprend en 1er année Arts Plastiques ou Beaux Arts.

Après 7 ans d’Apple Expo et après avoir testé toutes les tailles sur tous les moniteurs, le compte rendu:

– A5 est souvent le choix de taille consensuelle.

A6 >> 14,15,17,19 pouces; 20 pouces, cela devient limite
A5 >> 17,19,20 pouces; 24 pouces, cela passe, mais bon..:/.
A4 >> 19,20,24,30 pouces
A3 >> 20,24,30 pouces (plutôt destiné au milieu de l’architecture qui travaille sur des plans en 1:1)

[Nouvelles tailles ] Les tailles des nouvelles Intuos 4 abandonnent les références A pour lancer des tailles S, M, L et XL. En ce qui concerne la surface active (la surface où on dessine), la taille XL est sensiblement identique à une taille A3 Wide, les tailles S, M, L proposent des longueurs supérieures aux tailles respectives A6, A5 et A4 mais inférieures aux mêmes formats en Wide. En hauteur également, les tailles S, M, L  perdent des centimètres (1 à 2 cm)  par rapport aux tailles A. Ces changements proviennent du fait que la taille de la tablette correspond mieux à un rapport de moniteur récent. Cela n’a pas trop d’incidence sur la gestualité, mais cela modifie le choix de la tablette en fonction du moniteur. Une tablettte L (remplaçant de l’A4), étant plus petite, peut-être préférée à une M (remplaçant de l’A5). La L devient la tablette qui peut s’adapter à n’importe quel moniteur, rôle détenu par la A5 avant.

Wacom continue à appeler ces modèles S, M, L et XL que ce soit pour les modèles Bamboo/Intuos et Intuos5/Intuos Pro. On note, bien que les appellations restent les mêmes, des différences parfois de 1mm à 2mm en largeur ou longueur  sont perceptibles selon les tablettes.

Wacom ne sort plus de modèle XL en ce qui concerne les tablette opaques. On a droit à du S, M et L.
Par contre les gammes CintiqHD, Wacom Cintiq Pro, Cintiq Companion et Wacom MobileStudio, qui sont des tablettes écrans et des tablettes nomades (c’est à dire, ordinateur aussi). On retrouve les tailles d’écran habituelles qui correspondent à la diagonale: 13, 16, 21, 22, 24, 27 pouces. À noter si un modèle est appelé 13 pouces, il s’agit, en fait de 13,3 pouces exactement. Pour un modèle dit 16 pouces, il s’agit de 15,6 pouces. Ce qui change, c’est la résolution qui passe avec les évolutions du Full HD à du QHD à du UHD : 1920 x 1080 (13HD, 22HD), 1920 x 1200 (24HD), 2560 x 1440 (Cintiq Companion 2), 3840 x 2160 (Cintiq Pro 16). Le Color Gamut de l’écran, sa finesse, son filtre anti reflet, sa technologie (IPS, puis Led)… Beaucoup d’autres caractéristiques entrent en compte et sont plus performants lorsqu’on monte en gamme, même si côté LPI, la norme est toujours de 5080, que ce soit pour Intuos Pro et Cintiq.

En conclusion

Le choix de la tablette dépend du rapport prix/taille/qualité. Je rappelle donc qu’une tablette graphique n’est pas un périphérique qui dans 6 mois sera obsolète, qui baissera de prix, qui tombera en panne au bout de 2 ans. Il s’agit d’un achat conséquent comme une voiture.Vous achetez du solide à vie (je parle que pour Wacom) et vous avez ce qui se fait de mieux. La gamme Bamboo est vraiment l’idéal pour les petites bourses, pour la découverte, l’envie de l’amateur avec une qualité parfaite. La gamme Intuos, c’est le must. Dans le domaine des tablettes graphique, il n’y a pas de sous-marques égales aux meilleurs avec des prix plus faibles comme dans l’électroménager ou le hardware. Ici vous avez un leader, Wacom et le reste. Pour l’instant.

Le but quand vous investissez dans un produit, je le rappelle, est d’y trouver le plaisir que vous êtes venu chercher. Vous n’êtes pas là pour vous ruiner pour vous rassurer ou vous la pêter. Il faut d’abord connaître l’usage que vous allez en faire, et c’est en conséquence de cause, que vous pourrez juger juste le prix que vous allez investir dessus. Si vous faîtes le bon choix, c’est au bout de 2, 3 ans que vous vous direz: j’ai fait une bonne affaire et j’ai bien investi. Si vos finances ne sont pas terribles et que vous n’avez pas trop le choix, il se pose toujours la question pour les pauvres que nous sommes: faut il investir dans du pas cher, pas terrible avec une vie incertaine, mais qui ne me ruine pas, plutôt que le contraire? Personnellement je vous conseillerais de ne pas acheter une tablette car rien ne vaut une bonne tablette plutôt qu’un truc pourri qui va bousiller votre tracé et avoir des résultats plus que douteux à l’écran.

Pour les pauvres aussi, il y a la possibilté d’acheter une tablette d’occasion à un particulier ou sur un site en ligne. Mais attention, il faut vérifier avant si on la vend ou on s’en débarrasse, donc voici les règles à savoir pour ne pas se faire avoir:

[Anciennes recommandations]

1/ Éviter les tablettes ADB A3, A4, A5 bradées car elles ne fonctionnent pas sur Mac Os X (pas de driver, pas de reconnaissance de mac os X de l’adb, plus d’ordi mac avec la connection ADB depuis le G3 b&W et surtout gros problème des adaptateurs ADB-USB qui n’ont jamais trop fonctionné qu’à de rares occasions. Je fais part de ces problèmes hardware et driver dans le FAQ , rubrique Ancienne tablette, question: – Il y a pas un plan pour trouver des drivers autres que ceux de Wacom pour faire fonctionner ma vieille tablette sur Mac Os X? on y parle de Tabletmagic, de Scott Lahteine avec le lien direct vers le le topic entre Wacom et Scottie. Je précise cela car je vois encore des topics sur savoir quand Tabletmagic fonctionnera sur ADB. Le site officiel tabletmagic.sourceforge.net précise que le driver fonctionne sur les tablettes avec une connection série et ne mentionne pas ADB. Ce qui n’est pas le cas de certains sites de téléchargement qui affichent les 2 connections série et ADB à tort. Allez plutôt directement sur le site de Lahteine pour avoir les plus récents drivers avant les autres en ce qui co,ncernent surtout les tablettes série.)

Donc vérifier que votre tablette est USB. [tout est USB, maintenant, en ce qui concerne les tablettes opaques – à noter que dans les dernier modèles nomades, l’USB-C a remplacé l’USb et les connexion video]

2/ Bien regarder quelle Intuos (ex Graphire/Bamboo) ou Intuos Pro vous achetez, il est fort possible qu’une tablette Intuos 2 en ligne se révèle être à l’achat une Intuos 1. Pour les Cintiq, pareil, regardez l’appellation (12Wx, 13HD, 20Wx, 21Ux, 22HD, 24HD, 27QHD). À part 2 modèles de Cintiq 21Ux, tous ont eu des appellations différentes

3/ Pensez à vérifier les numéro au dos de la tablette. Souvent des particuliers vendent des tablettes mais ne savent pas laquelle est ce. En effet, c’est depuis l’intuos 3 que le nom est marqué derrière. Les autres Intuos 1,2, graphire 1,2 ont juste l’appellation Intuos ou graphire sans le numéro du modèle exacte. Vous n’avez qu’un nombre. GD-0608-A correspond à l’intuos 1 ADB par exemple.

Vous pouvez vérifier le numéro ou la photo du modèle dans un moteur de recherche ou bien le demander dans le forum de Wacom. Et bien sûr, le meilleur moyen est d’aller sur notre site : Inventaire des tablettes et télécharger le guide Zinzolin.

Ces conseils sont donnés d’après tous les doutes et les soucis de certains acheteurs de tablettes d’occaz qui m’ont contacté.

Également, pour tout ce qui est fournitures et matériels Wacom, c’est à dire les embouts, la feuille plastique, les stylets, il faut contacter le Store de Wacom (la société Stagnum n’existe plus, smebel t’il).

Je conclus en écrivant que quelqu’un qui a une tablette récente de petite taille sera plus performant dans son travail qu’avec une vieille grande, pour le même prix. En ce qui concerne l’occasion, bien sûr. Maintenant, en ce qui conenre la gamme semi pro, il y a une stagnation de la qualité, donc une Bamboo 2009 de taille medium est préférable à une Intuos de taille Small. En ce qui ce concerne les Intuos professionnelles, Intuos 5 et Intuos Pro sont la même tablette. Côté Cintiq HD et tablettes nomades (HD/QHD et Companion/MobileStudio pro), l’évolution fait que chaque nouveau modèle est nettement supérieur au précédent. Donc, là, c’est une question de budget, d’autant que vous pouvez vous passer des versions Touch plus onéreuses.


haut de page

categories