Rss
La log
La Boutique







fancy

Ink






imageink

Cliquons sur l’application Ink dans Préférences Système

Et oui, lorsque vous branchez la tablette graphique, cela fait apparaître Ink (ancien nom Inkwell. C’est pour cela que dans cette rubrique, parfois c’est écrit Inkwell au lieu de Ink). Qu’est ce Ink? Il s’agit d’une petite application de reconnaissance de caractère, basé sur le « Recognition Engine d’Apple » (tout de suite, ça fait plus sérieux l’appellation en anglais). Vous écrivez à main levée, et vos mots se transforment en texte dactylographié soit dans la fenêtre Ink Pad (nouveau nom à la place d’Inkwell), une sorte de carnet, soit dans une application texte comme TextEdit, Word ou bien dans les logiciels comme Photoshop, Illustrator, etc,… qui possèdent un outil Texte.
Tout de suite, je vous avertis. Les habitués de Palm ou Tablet PC vont être déçus. La qualité de reconnaissance est identique à celle de reconnaissance vocale de Mac Os , c’est à dire pas terrible. En fait, il faut bien écrire pour que le texte soit reconnu, donc le côté véloce de l’acte perd beaucoup et vous passez plus de temps à vous concentrer à écrire lisiblement. Donc n’écrivez pas comme un médecin, sinon Inkwell tapera du charabia.
Même s’ il possède quelques propriétés dans les Préférences Système comme le dictionnaire, la qualité de Inkwell n’est donc pas géniale. Cela vient du fait que vous pouvez écrire des phrases et des mots entiers, mais cela ne se fait pas lettre par lettre comme avec un Palm.

Cette application fait son apparition dans la fenêtre des Préférences Système qu’au branchement d’une tablette et ne fonctionne qu’avec le stylet ou bien avec la souris Wacom Pas votre souris normale.

Mais, MAIS, MAIS, l’un des proverbes préférés du petit Prince de WacometmaPomme dit: là où il y a la machine, c’est OK; là où il y a l’homme, c’est cool. En parlant de Inkwell, je m’étais résigné à donner un descriptif et une opinion mitigée sur cette fonction de Mac Os X, comme tout le monde. En fait, non! Inkwell est la chose la plus cool qui soit arrivée au monde du Chat, depuis les smileys! A défaut d’être parfait dans son utilité première.

Activer Inkwell retour

Pour activer Inkwell, cliquez sur le radio bouton « Activée ». L’onglet « Réglages » est le plus important ». Très important et c’est ce qui va devenir le cauchemar de votre vie, la case « Autorisez moi à utiliser Ink partout » (jadis « Me permettre d’écrire n’importe où »). Cette case cochée, votre stylet devient sensible dès que vous touchez la tablette. Une page jaune s’affiche à chaque pression, cela devient vite agaçant. Pour retirer cet effet, décocher cette case. Par défaut, elle n’est pas cochée. Heureusement. Pour utiliser cette fonction sans ce désagrément, il est possible maintenant de sélectionner une combinaison: presser le bouton inférieur/supérieur en même temps pour écrire. Et ça sauve tout. Donc je vous conseille fortement de faire ce choix comme montré à gauche. Éviter de cocher la case « Utiliser Ink au dessus de la surface de la tablette » car cela aura le même effet agaçant.

Sans l’autorisation d’écrire n’importe où, vous ne pouvez qu’écrire que sur la fenêtre Inkwell qui ressemble à un carnet. Pour la voir, il faut cocher la case « Afficher la fenêtre Ink ». Elle est cochée par défaut. Vous pouvez également mettre Ink dans la barre d’état, si vous êtes un grand utilisateur. C’est sympa et plus rapide pour accéder aux préférences essentielles.

À noter que vous pouvez basculer d’un mode « écrire sur le carnet » à « écrire n’importe où » (sur la feuille jaune) si vous avez paramétré un bouton de votre stylet (forcément différent du bouton supérieur/inférieur sélectionné ci-dessus) ou un Express Key comme étant « Basculement d’encre » dans le driver Wacom. (voir paramétrage du driver)

La fenêtre Ink

Voilà la fenêtre Ink qui ressemble à un carnet. En haut, vous voyez les grosses touches du clavier. Pas forcément utile. Mais on peut faire des raccourcis clavier avec. C’est pour ceux qui veulent faire compliquer. Ici on est en mode « Me permettre décrire n’importe où ». Cela se voit à l’îcone en haut à gauche. Cliquez dessus pour passer au mode « écrire que sur la fenêtre Inkwell ». En bas les 2 modes, texte et dessin, du carnet Inkwell son représenté par 2 icônes, respectivement un A et une étoile.
« n’importe où, reconnaissancene, mais t’écris n’importe quoi! Hahaha… », dit, en rigolant, le petit Prince.


Ici, le mode « écrire que sur le carnet ». Pour l’avoir, il faut cliquer sur l’icône en haut à gauche (il devient une flèche) ou bien décocher dans Préférences Système « Me permettre d’écrire n’importe où ». Lorsque vous écrivez, vous pouvez entendre un bruit enregistré d’écriture. Bon, c’est rigolo. Si vous voulez mettre votre texte autre part que sur le carnet, appuyer sur le bouton « Envoyer » et votre texte s’inscrit dans le contenu d’un mail, si vous utilisez un logiciel de messagerie comme Mail. Cela fonctionne aussi avec Word, Photoshop, Illustrator lorsque vous activez l’outil Texte,…Tous les logiciels de texte acceptent le coller de Inkwell.

Les options de Inkwell retour

Les options de Inkwell. C’est clair.

Le mode texte retour

Le mode est simple; vous écrivez à main levée. Et ça écrit dans un style dactylographique sur votre carnet. Pour effacer, gribouiller ou appuyer sur le bouton « Effacer ».

Le mode dessin retour

Le mode dessin. Très cool. Le trait tient compte de la pression avec les nuances. Pour envoyer, il suffit de cliquer sur le bouton pour placer le dessin dans Word, TextEdit ou Photoshop, Illustrator. Mais aussi dans le contenu d’un mail en utilisant un logiciel de messagerie, comme Mail. Les applications textes que sont les éditeurs html comme BbEfit n’acceptent pas les images.

La gomme su stylet ne fonctionne pas (elle a fonctionné jadis, mais avec des bugs); elle trace également.


Ce qui intéresse un peu tout le monde, c’est que Inkwell est le moyen le plus simple, le plus rapide et le plus clean d’apposer sa signature en bas d’un texte, comme dans un fichier Word. Par contre, il faut regretter que la signature fasse un peu imitation crayon. Cela aurait été sympa une imitation plume.


Voici comment se présente l’envoi d’un dessin dans le contenu d’une page mail. Cela fonctionne dans un logiciel de messagerie comme Mail, mais pas en ligne dans votre BAL sur le portail de votre FAI.

INFORMATION: Lorsque vous cliquez sur le bouton « Envoyer » de la fenêtre Ink pour déposer votre dessin dans un logiciel, il s’agit tout simplement d’un copier-coller. Le croquis, ci dessus, est enregistré dans le clipboard et collé. La taille du document correspond exactement à la largeur et hauteur de votre dessin, pas de de la fenêtre Ink entière.


L’avantage de faire Apple expo, c’est qu’il y a toujours quelqu’un qui vous pose une question à laquelle vous n’avez jamais pensé. Est ce que l’envoi de la fenêtre Ink vers Powerpoint fonctionne, histoire de faire un slideshow à partir de croquis explicatifs rapides (sans être obligé d’ouvrir un logiciel d’infographie et d’enregistrer en JPG pour l’importer ensuite dans Powerpoint)? Bah oui, j’avoue, je n’avais jamais testé et tout est OK avec Powerpoint et également, bien sûr, avec la suite iWork avec Keynote et Pages. Avant de cliquer sur le bouton ‘envoyer », il faut créer un emplacement « image » dans votre document Powerpoint ou Keynote, comme tout import normal d’image. Par contre le collage se fait avec un fond blanc (comme pour un gif sans transparence ou un JPG). Mais il est vrai, c’est pratique pour les gens qui ont besoin de croquis ou d’annotations manuelles pour des plans d’architecture ou des storyboards.

inkpwpiwork

Écrire n’importe où retour

En mode « Me permettre d’écrire n’importe », c’est sympa pour utiliser la reconnaissance de caractère sur des applications textes, mais c’est vite n’importe quoi. Dès que vous appuyez avec votre stylet, la feuille jaune apparaît et utiliser le stylet pour naviguer dans votre écran devient impossible. Il vous reste à désactiver l’option dans les Préférences système ou utliser votre souris normale. « Ha , t’as fait une faute à dactilographié!!! Mort de rire… », lança le petit Prince. « Aieuhhh, pourquoi tu m’as frappé; ça fait mal…Ouiiiinnn!!! », cria l’enfant. « Parce que tu gonfles. C’est tout. », répondit calmement Vincenwoo.

INFORMATION: Le mode « Me permettre d’écrire n’importe où » ne permet justement que d’écrire et pas de dessiner lorsque la feuille jaune se colle à votre écran. Il faut revenir à la fenêtre Ink et utiliser le mode dessin pour envoyer un croquis, par exemple.

Gestes retour

La bibliothèque de formes à apprendre pour utiliser les actions du système.

La liste de mots retour

Plus fait pour retrouver les habitudes d’un « vrai » logiciel de reconnaissance de caractère… Chaque mot que vous écrivez s’enregistre automatiquement. Mais je ne vous rassure pas dans le fait que si vous l’écrivez mal, l’application ne va pas le reconnaître, même le mot est dans le dico.

Inkchat retour

Vous pouvez utiliser le mode dessin de Inkwell dans ichat. Et là, c’est le top. Si vous êtes un accroc du texte avec les smileys pour converser avec plusieurs personnes, Inkwell va révolutionner votre chat car vous pouvez envoyer votre dessin réalisé de la fenêtre Ink dans iChat en 1 clic et directement. Il suffit de taper « Enter » dans ichat et le tour est joué (il aurait fallu une touche « Enter » dans la fenêtre Ink à côté des touches importantes pour que cela soit ultime). À ce niveau, ce n’est plus de l’ichat, c’est de l’inkchat.


Je laisse les images parler avec des captures de iChat en plein action avec Inkwell.


Je m’en lasse pas des captures écrans.


Autres captures.

INFORMATION: Cela ne marche pas avec Messenger de Microsoft, sur les Forums ou Chats en ligne. Vous ne pourrez pas ainsi pourrir tous les forums du monde entier avec vos smileys.

En conclusion

Inkwell, c’est sympa, c’est rigolo, car c’est en plus et c’est gratos. Mais ne comptez pas travailler sérieusement en écrivant Guerre et Paix, la suite. La reconnaissance de caractère est faible par rapport à d’autres applications plus professionelles ou bien sur une machine optimisée pour cela comme le Palm, le Smartphone ou la Tablet PC (à noter, que c’est la technologie Penabled de Wacom qui gère la majorité des Tablet PC). Cela reste, tout de même, un petit joujou qui vous fait dire « ha, c’est quand même génial, Mac os X! ». Vous pouvez le montrer à des amis en soirée si votre vie tourne autour de l’ordinateur et que ce dernier est placé en plein milieu du salon.
Le plaisir premier d’Inkwell réside dans le fait d’envoyer par mail un dessin dans le contenu du mail en un seul clic (pour cela, il faut utiliser un logiciel de messagerie comme Mail) ou de placer vite fait un croquis ou une signature dans un fichier texte, édité par Word, par exemple. Là, la facilité est déconcertante. « Puis vient le plaisir ultime, la comptabilité avec iChat et on passe à une autre dimension. », dixit le petit Prince.


haut de page

categories