Rss
La log




















































fancy

*Cintiq Companion 2 – le mini test*





Les mini tests sont une réunion des articles du blog à propos d’un produit Wacom. Si du contenu a disparu, cela vient de fait de Wacom (disparition sur le Wacom youTube Channel d’un teaser ou d’une video de lancement). Ils sont évolutifs dans le temps.


Annonce et sortie des Cintiq Companion 2

Wacom a annoncé, au CES de Las Vegas, une nouvelle évolution de sa Cintiq Companion, baptisée Cintiq Companion… 2. (à noter qu’on met toujours au féminin Cintiq, alors qu’on doit dire LE Cintiq, mais bon… On rappelle…). Peu d’informations et peu de documents à part une page du style teasing sur le site de Wacom. [maj] Mais on a les prix sur le Wacom eStore.

1

cc2

 

En lisant en gauche et à droite des infos dessus, et en écartant les erreurs, on vous fait un résumé crédible.

On rappelle. Avec la première version des Cintiq Companion, vous aviez 2 modèles : les premiers prix proposaient 2 versions de Cintiq Companion Hybrid, c’est à dire, un modèle qui, dans un premier temps, connecté à un ordi (PC ou Mac), fonctionnait comme une Cintiq 13HD classique, comme un périphérique et dans un second temps, en version autonome sur batterie, fonctionnait comme une tablette multimédia avec système Android. Les 2 versions se différenciaient par un stockage de 16G à 32G. Les prix Premium proposaient 2 versions de Cintiq Companion avec système Windows 8, c’est à dire, de vrais ordinateurs avec un système de bureau. Ces Cintiq étaient totalement autonomes et on ne pouvait pas les brancher comme un périphérique (donc on restait sur Windows). Les 2 versions se différenciaient par les capacités de stockage (256G et 512G) et le système Windows et Windows Pro. Cintiq Companion Hybrid et Cintiq Companion se différenciaient aussi sur des composants technologiques (puissance du processeur, mémoires, disque SSD, carte video, USB 2 ou 3, etc…).
Les prix ont beaucoup modulé (ont surtout baissé), mais on était sur une fourchette de 950, 1050, 1800, 2000€.

CintiqCompanion2_overlay_marquee

On vous a fait un petit résumé. Wacom a décidé de battre les cartes et de faire un mix des 2 modèles pour aboutir à une gamme simple et compréhensible : 4+1 modèles qui montent en prix en fonction des composants technologiques.
Les noms + les prix :
Cintiq Companion 2 Value > 1400€ ( DTH-W1310T)
Cintiq Companion 2 Standard > 1600€ ( DTH-W1310L)
Cintiq Companion 2 Premium > 2000€ ( DTH-W1310M)
Cintiq Companion 2 Enhanced > 2500€ ( DTH-W1310H)

On en déduit que selon les modèles, il y aura de 4 à 16G de ram et de 64 à 512 GO de stockage ( disque SSD).
On parle aussi d’une version Enterprise (avec Spock?), donc un 5ième modèle,  personnalisable et donc avec des prix variants.

Nouveautés :
– Les 4 ont le système Windows 8.1 dessus, mais vous pouvez aussi les brancher sur un ordi (Mac ou PC) comme s’il s’agissait d’un périphérique. Le meilleur des 2 mondes de la Cintiq Companion&Hybrid 1er version.
– L’écran passe d’une résolution  de 1920 x 1080 à 2560 x1440. Soit du WQHD. Donc on traduit : Wide Quad Hight Definition. Maintenait on sait. Là, du QHD sur 13,3 pouces, ça va faire pétiller les yeux.
– Ce qui nous intéressait de savoir, c’était le poids. Ça perd juste 100 grammes à 1,7kg. C’est déjà ça, mais bon…
– Taille : ça perd 2 mm en épaisseur et 1 mm en longueur face la CC 1erg : 374 x 248 x 15 mm
Visuellement, ça ressemble à la 1er mouture, donc les marges semblent tout aussi épaisses

Mais on est observateur. Et les mecs, on bosse avec l’Observatoire de W&mP. Vu que que le site de Wacom eStore, ça case des photos de la 1er Cintiq Companion et non de la Cintiq Companion 2 ( merci les webmasters). Nous, on a noté…
1 : il y un slot pour carte SD sur la droite (ouffffffff – mais le slot micro-SD semble toujours là aussi) sur le bord droit
2 : le bouton Son est devenu 2 boutons sur la gauche (comme l’iPhone…)
3 : 6 ExpressKeys au dessus et en dessous du Rocker Ring au lieu de 4 sur la version précédente. [maj] Ils sont grisés comme dan sle design de l’Intuos Pro SE.
4 : les sorties alimentation et Jack ont changé de place sur le bord droit
5 : sembele t’il 3 sorties USB3 pour la version Enhanced sur le côté droit ( +1 sur le côté gauche peut-être)
6 : l’oeil de la caméra a changé de place (avant il était sur la bordure à droite. Là il est au milieu dans le sens de la longueur)
7 :  [maj] là, il faut avoir l’oeil, la Form factor a été légèrement redessinée pour ressembler à l’Intuos Pro dans les angles (On le sait car Vince modèle actuellement en 3D l’Intuos Pro pour un projet perso)

Vu qu’on a aucune image du verso, on ne peut rien ajouter pour l’instant. On espère que les enceintes ne sont pas mises derrière… Aucune info sur la qualité sonore des enceintes. On rappelle que sur la Cintiq Companion 1, c’était catastrophique. À noter que Vince, qui a utilisé la Cintiq Companion 1er comme Juke Box pour le réveillon nous a dit que coupler avec des enceintes, même bas de gamme, le son était assez bon, même poussé à fond.

[maj 2] On a une image du verso. Tout a été changé. On ne sait pas où sont les les petits points qui correspondaient aux enceintes. Prions que cela soit sur le côté, car on a des espaces non identifiés. Des zones d’aération ont été placées sur le côté gauche et l’oeil de la camera a été déplacé également.

back

C’est tout ce qu’on peut dire pour l’instant. On mettra à jour les infos en recoupant tous pour éviter les erreur en ce qui concerne les cartes graphiques, dalle, etc…

Mais vous pouvez voir des vidéos du CES 2015 sur le net.

Vu que se rapproche dangereusement la nouvelle maj de Windows 10 (le 2 août), on s’est dit : « Tiens, on va faire un mini test de la Cintiq Companion 2 en 5 parties ». 1er partie | unboxing, 2eme partie | les accessoires, 3eme partie | le hardware, 4eme partie, les + et les – avec Windows 10 et 5eme / dernière partie, Cintiq Companion 2 après l’installation de la grosse maj de W10. Et oui, car et ce big update de W10, pour son premier anniversaire, sera totalement optimisé pour le stylet.

En attendant voici les caractéristiques des Cintq Companion 2.

Première Partie : le mini test 1er partieretour

Donc, la 1er partie, c’est Unboxing, donc vous avez droit à de belles photos d’ouverture. Alors, comme la boîté est la même que celle de la Cintiq Companion, et bien, ce sont un peu les mêmes photos. C’est toujours parfait. Seul truc, on se  demande comment Wacom arrive à tout compresser dedans. Pour preuve, je n’ai jamais réussi à tout remettre dedans correctement. De mémoire, sur la Cintiq Companion, on avait droit à une illustration de moto futuriste, là on a droit à une sorte de station spatiale futuriste et écrasée sur le sol. Ce qui est idiot comme image, d’ailleurs pas très lisible. Cela anticipe t’il le crash de W10 sur la Cintiq Companion 2? lol

Dès qu’on ouvre (on a déjà retiré les films de protection), on peut voir la tablette, puis si on retire, le socle apparaît.

CC2-contenu3

Dessous le socle, le nouvel étage est constitué de la saccohe pour notre device.

CC2-contenu2

Derrière étape du mille-feuille, le Pro Pen dans son écrin, les différents câbles et boitier d’alimentation.

CC2-contenu

Tous les câbles sont sortis. On peut voir le câble Cintiq Connect (USB + HDMI) avec donc 2 connexions vers l’ordi et 1 vers la cintiq Companion. Et le coffret avec toutes les numéros pour Windows et leins pour Wacom (enregistrement du produit).

CC2-contenu4

Elle est sortie; elle est belle. Elle a 6 ExpressKeys (4 pour les Cintiq 13HD et Cintiq Companion 1 et hybrid) et les 2 capteurs ont changé de place. Sinon, côté design, on n’a quasiment la même chose. Des vues des tranches « gauche » et « droite » (on en parle dans un autre billet – 3eme partie). C’est touours très beau de profil.

CC2-unboxing

Ce qui change grandement, c’est la sensation du poids. La Cintiq Companion 2 parait plus léger dans les mains que la version 1, alors qu’on a à peu près le même poids. En fait, tout comme le passage de l’iPad 1 à 2, tout a été déplacé à l’intérieur de la machine pour mieux répartir le poids, d’où le changement de position des capteurs. Ainsi quand vous tenez la CC2 à deux mains, elle ne semble pas vous échapper par la pression du poids. En fait, on a eu la chance d’avoir les 2 modèles récemment en même temps et donc de vérifier à nouveau cet état de fait. Le poids, c’est 1,7 kilo. Cela parait lourd car on le compare àu n iPad, mais il faut rappeller la Cintiq Companion 2 est un vrai ordinateur portable, donc il faudrait le comparer à un MacBook pro (vu qu’on a quasiment les mêmes caractéristiques jusqu’à la carte graphique), qui lui pèse 2 kilos. Par contre la Surface Pro 4 met tout le monde d’accord avec ses moins de 800 grammes. Mais bon, vu le stylet…

On note aussi que le bouton démarrage a changé. Il faut faire un slide pour allumer la CC2, non plus juste appuyer. Certains (voire beaucoup) se plaignaient d’appuyer par inadvertance sur ce bouton, ce qui mettait l’appareil en veille. On peut modifier ce réglage dans la nébuleuse de paramètres de Windows (Options d’alimentation) et rendre la fonction « veille » inactive de ce bouton, mais bon, fallait le savoir.

Deuxième Partie : le mini test 2eme partieretour

Cette deuxième partie concerne les accessoires, car la Cintiq Companion 2 étant un produit premium, vous êtes un peu chez les rois. Donc vous avez donc des accessoires de première qualité.

Le stylet obligatoire, qui est le Pro Pen. C’est le beau des stylets Wacom et de loin. Son coffret est super beau. Ça, c’est la Rolls. Par confort esthétique, on regrette qu’il n’y est que 9 mines de rechange identiques (pas 10), de la standard. Pas de Stroke Nibs à ressort.

CC2-propen

Le fameux socle à 3 niveaux qui permet une accroche plus facile que sur la version précédente a été légèrement amélioré. Quand on a le coup, c’est nettement plus facile à mettre et à détacher. Si le recto est assez beau, le verso fait un peu cheap. Par contre, le recto se raye facilement. Vous pouvez l’accrocher à la CC2 en position collée, par contre, vous aurez du mal à le retirer si la CC2 a été compressée dans un sac par exemple. Si malheureusement, le socle se détache de cette position, ça risque de rayer l’arrière de la CC2. C’est qui m’est arrivé dans la sacoche. D’un autre, le verso en contact avec l’environnement prend toujours, que ce soit ordi, tablette ou smartphone.

CC2-socle

La sacoche. Très classe, très belle, mais par contre, qu’est ce que c’est mal foutu. Franchement, on préfère la précédente avec le bleu velours qui est adorable. Là, on a un truc beau, qui fait un peu cheap, mais si cela se veut épuré.

CC2-sacoche

On glisse la CC2 ainsi. Attention, il y a juste la place.

CC2-sacoche4

Par contre, la fermeture éclair est de très bonne qualité. pas de risque que cela se déchire rapidement ou si on force. On note que le bleu est là. 🙂 On aime.

CC2-sacoche3

Le gag est là (on s’excuse d’avoir trop renforcé l’image). On a une poche latérale pour caser… Bah, on sait pas, car c’est tellement étroit qu’on ne peut pas tout mettre. À noter le bouton asymétrique. C’est joli, mais c’est nul dans son utilisation. À l’intérieur, en relevant la position haute, on peut glisser un stylet.

CC2-sacoche2

Sur la gauche, vous avez un emplacement pour le coffret du Pro Pen, ça c’est bien et ça accroche bien. Pas de risque que ça tombe. Par contre, ci-dessous, sur la 1er photo, on a mis que les 2 parties de l’alimentation. Et déjà, on a des plis très moches. Si vous voulez caser aussi le câble Cintiq Connect, il n’y a déjà plus de place. C’est très mal foutu et pas réfléchi du tout. Pas de place pour le socle. Seul moyen, le coller à la CC2 et le glisser avec dans la sacoche. Comme l’espace est étroit, vous avez des difficultés à ranger votre tablette avec l’épaisseur du socle en plus. Bien sûr, si en glissant le tout, vous détachez le socle, l’accroche raye l’arrière de la CC2. On rappelle, c’est ce qui nous est arrivé. Donc éviter de le faire.

CC2-sacoche5

On vous met une dernière photo des 2 emplacements pour le stylet (cela peut être un Art Pen) et le coffret du Pro Pen pour finir.

CC2-sacoche6

Se termine cette deuxième partie sur les accessoires. On passe au vif du sujet sur la prochaine et troisième partie.

Troisième partie : le mini test 3eme partieretour

Troisième partie : on parle plus du hardware. On en profite pour faire des tests de photos de présentation, histoire de voir si la comm’ de Wacom va nous pomper. Là, on a eu une idée géniale : ajouter du vignettage aux photos avec les couleurs du logo Wacom. Comment n’y a t’on pas pensé avant?

CC2-pix6

Allez hop, vite fait zoom sur notre Cintiq Companion 2 en mini test. C’est le modèle 128Giga [SSD]. Processeur i5 [2,4 GHz], 8G de ram, Intel Iris 5100. Le n° est DTH-W1310L. Écran 13,3 pouces [[16:9] + a-Si Active Matrix TFT LCD (IPS)], 2560 x 1440 côté résolution [du QHD],  6 ExpressKeys, 1 Rocker Ring avec 4 boutons. Le bouton central, c’est le bouton Windows. Côté stylet, c’est du Pro Pen, sans pile mais avec son étui, avec 2048 niveaux de pression. Avec le multitouch. Poids : 1,7 kilo. Dimensions : 374 x 248 x 15 mm.
Côté prix, elle est à 1400€ sur Amazon, en ce moment.
L’appareil est fourni avec un socle avec 3 positions réglable + à l’horizontale. Fourni aussi un câble 2-en-1 [Cintiq Connect] pour la brancher sur n’importe quel ordi (Mac ou PC en HDMI & USB), ainsi la CC2 devient juste un périphérique comme un Cintiq 13HD touch. Fournie également la sacoche. Fournie itou l’alimentation pour recharger sur secteur.

Pour rappel, la Cintiq Companion 2 est une tablette ordinateur mobile autonome avec écran tactile et actif, mais qui peut aussi se brancher comme périphérique sur tout ordinateur.

Le site dédié > http://www.wacom.com/fr-fr/products/pen-displays/cintiq-companion-2

Au démarrage, ce qui change, c’est le logo Wacom qui n’est pas centré… La 1e fois, cela nous a perturbé.

CC2-pix4

Ha… Blue screen of dead déjà!!!? Ha non, il faut juste activer Windows. Ouf!!! La clé est fournie dans le fascicule du coffret dans la boîte de la CC2 (on écrit ça de mémoire – donc pas sûr). Et là, c’est Windows 8. Et oui, la CC2 est fournie avec W8, qui est vraiment optimisé pour les ordis dit hybride avec l’interface spécifique. Vu qu’on est Macuser, cela ne nous a pas perturbé de ne pas avoir le Menu Windows. Vous pouvez installer un patch pour retrouver ce menu.

CC2-demarrage

Quand on s’affiche l’écran de départ, il faut un slide bas haut, pour taper son mot de passe, ou bien on a la possibilité de créer une combinaison de geste sur une photo au choix. Le bureau s’affiche. Là, ellipse temporelle, on est déjà sur Windows 10. Vous aurez noté l’originalité du fond d’écran

CC2-pix3

Sur cette photo, on peut voir le socle, qui a donc une meilleure attache que la version précédente (voir billet 2eme partie pour plus de détails), sans être extraordinaire. Côté position, la CC2 légèrement couchée est très agérable pour dessiner. Le dernier cran, permet de la lever (presqu’à la verticale). La Cintiq Companion 2 est alors très utile quand vous êtes passif, en gros, pour regarder des videos ou écrire avec un clavier, comme le Wacom Keyboard bluetooth. On peut voir sur le verso de la CC2, les 2 arètes pour accrocher la tablette. On en profite pour voir les aérations et le capteur photo 8 MP.

CC2-pix1

Zoom sur les marquage du logo recto et verso et les 2 capteurs recto et verso [ 2 et 8 MP]. (on a testé des filtres photos de l’iPhone pour faire cool)

CC2-pix9

Voici le nouveaux hauts-parleurs stéréo. Il y en 2 sur la partie basse et au recto de la CC2. Dans la version précédente (CC1), les hauts-parleurs étaient à l’arrière, ce qui était complètement idiot, car on entendait rien. Là, c’est nettement mieux, même si ce n’est pas terrible. À titre d’exemple, on trouve que les sons de l’iPad 1 sont plus clairs. C’est dire. À noter qu’il est précisé que ces hauts-parleurs stéréo possèdent une réduction du souffle. Ça, on y croit pas trop car quand on filme avec, on entend le son du CC2 (!!!). C’est dire (2). C’est du 2 x 1,5 W.

CC2-pix10

Zoom sur les aérations. L’arrière de la Cintiq Companion, c’est quand même très beau. On adore la texture de l’arrière.

CC2-pix11

À l’arrière justement, on peut lire tous les intitulés. On a droit à Cintiq companion et pas Cintiq Companion 2. On a le nom technique : Graphic Tablet Computer et le nom du marketing : Professional Creative Tablet.

CC2-pix12

On passe aux choses sérieuses. Les 6 expressKeys et le Rocker Ring avec 4 boutons. Au centre, le bouton Windows « Accueil », qui affiche le menu Windows. On parlera plus de ça dans le quatrième billet.

CC2-pix8

Vues sur les tranches. Du côté gauche, on peut voir les 2 boutons pour le volume, le bouton ON/OFF à slider. On peut voir aussi un bouton lock pour bloquer (par défaut) la rotation et la fente pour verrou de sécurité Kensington. À noter qu’on peut faire des combinaisons de touches : bouton Windows (au centre du Rocker Ring) + Bouton réduction du son, produit une capture écran.

CC2-pix7

Sur la tranche droite, c’est plus fourni : une prise Jack, 3 connexion USB 3 (c’est super bien d’en avoir 3), 2 slot pour SDHC et mini SD (pour les phtoographes, c’est super bien. Avec Lightroom), la connexion pour l’alimentation et la sortie mini display. Au centre de la tranche, on peut voir une large fente : elle est celle pour le câble Cintiq Connect. Le voyant lumineux est là : vert, la batterie est remplie, jaune, ça faiblit, orange, grrrr, ça urge, rouge, c’est moins de 10%

CC2-pix2

On a noté que la connexion USB esseulée (celle à gauche sur l’image ci-dessus) est toujours active avec un DD externe branché, même si la CC2 est éteinte. Ce qui n’est pas le cas des 2 autres connexions USB3. On a essayé de squeezer ça dans les réglages en vain (si quelqu’un a trouvé la soluce, et on a tout essayé – connexions usb non actives, démarrage rapide out, etc…). Le problème, c’est que ça bouffe de la batterie. La nuit, la CC2 perd 2 à 3% de batterie. Si la CC1 avait une très bonne autonomie, l’autonomie de la batterie de la CC2 chute vraiment. Vu qu’on teste la bébette sur des festivals, si la CC1 tenait bien plus de 5 heures avec des petits logiciels de dessin, la CC2 fait ses 4h30 et basta. En retirant le Wifi, ça s’allonge. Mais bon… On peut sans problème voir des films très longs d’une traite et regarder un match de foot en streaming sans être obligé de brancher sur secteur. Par contre, la charge se fait très rapidement, entre 1h30 et 2 heures. Aucun soucis de recharche de batterie, comme l’avait eu la CC1 avec une maj de Windows 8.

Cette troisième partie se termine; on abordera plus de choses en détails sur le billet prochain avec des + et les -.

Quatrième Partie : le mini test 4eme partieretour

Quatrième partie et la plus intéressante. On aborde les plus et les moins du Cintiq Companion 2, qu’on appellera CC2. On l’écrit tout de suite : le plus c’est le hardware, le moins, c’est Windows 10. On est méchant, mais c’est un peu ça.

Pour rappel, le modèle est celui de 128G SSD, I5 2,4Ghz, 8G de ram, etc… On peut lire ça dans les paramètres du système. Son appellation, c’est Cintiq Companion 2 Standard (256G > Premium, 512G > Enhance).

CC2-info

Après installation de Windows 10, déjà, le disque dur en prend un coup car Windows garde l’ancienne version, si vous désirez revenir à W8. Donc vous avez W8 sur votre disque dur, donc cela fait 40 Gigas en moins + l’installateur (4G). Il est clair que si vous choisissez le modèle CC2 64 Gigas, vous serez très très limite, si vous installez W10. Vous pouvez heureusment supprimer cette sauvegarde de W8 (libérer) en vous débarrassant du fichier windows.old.
Gros problème après la maj, qui s’est passée sans soucis, la batterie de la CC2 se vide très très rapidement. Finalement, j’ai décidé d’installer le patch de Wacom, qui, logiquement, est destiné à ceux qui ont fait une clean install. Après l’installation, tout redevient normal. On en avait parler ici. Le lien de l’update >  http://www.wacom.com/en-us/support/product-support/drivers.

En ce qui concerne la batterie, certains modèles CC1 avait un problème de reconnaissance du câble d’alimentation. En gros, vous branchiez votre CC1 sur secteur, il fallait que la la batterie soit à 0% pour que la charge se fasse. Ce problème était un problème surtout software de Microsoft et survenu après une maj de W8.1. Sur un ordi portable, il suffisait de débrancher la batterie et essayer de rebooter l’ordi sans, puis de nouveau, avec la batterie, par contre, c’était impossible avec la CC1. Wacom America changeait la batterie, en Europe, bah rien. Quand j’ai installé W10 sur la CC1, le problème a disparu tout de suite. En ce qui concerne la CC2, aucun problème. Sinon l’autonomie de la CC2 est réellement inférieure à celle de la CC1. J’ai pu le constater de visu, car ayant fait un festival avec les 2 modèles côte à côte, je devais rebrancher sur secteur la CC2 plus tôt que la CC1. J’impute cela à la puissance nettement supérieure de la CC2, l’écran plus performant (2560 x 1440 contre 1920 x 1080), le fait qu’on lui demande plus (et oui, c’est plus puissant, donc on se permet plus de trucs avec plein de softs ouverts en même temps), mais aussi les ports USB 3, donc 1 alimenté tout le temps, même lorsque la CC2 est éteinte, afin de procéder à des sauvegardes sur DD externe  (j’en ai parlé avant sur une partie précédente). On perd 2 à 4% par nuit quand même. Par défaut (options d’alimentation), vous avez une alerte à 10%, puis à 7%; à 5%, la CC2 s’éteint déjà. L’autonomie, c’est bien 4h30 maxi non stop. On peut voir un match de foot jusqu’aux pénos (2 mi temps + prolongations)  en streaming sans problème. Bien sur, si vous virez le wifi et le bluetooth, ça dure plus longtemps.
Vous pouvez à tout moment voir l’état de votre batterie en bas à droite.

CC2accueil4

Si vous branchez la CC2 sur secteur, vous avez un bon compte à rebours avant la charge pleine à 100%.

CC2batterie

L’écran.
Le gros plus de la CC2, c’est l’écran. 2560 x 1440 en résolution, cela apporte un tracé excellent. C’est simple, si je devais faire un classement (top 3) des meilleurs tracés sur Photoshop, ça serait: 1er/ Cintiq 27QHD, 2eme/ Cintiq Companion 2, 3eme/ Intuos Pro M. C’est normal, plus vous avez de résolution ou de dpi, plus votre tracé est mieux capté avec toutes les nuances de pression. On rappelle que beaucoup de logiciels lissent les fins de tracé pour avoir des pointes parfaites, donc vous ne le voyez pas trop.

CC2photoshop

La qualité de l’écran, c’est du a-Si Active Matrix TFT LCD (IPS) avec un bon angle de vision. La luminosité semble éteinte, c’est tout simplement parce que, par défaut, le réglage du changement automatique de luminosité en fonction de l’environnnement est activé. Retirez là et votre écran  s’illumine encore plus. Bien sûr, attention à la batterie et à vos yeux dans ce cas. Vous pouvez par un slide tactile sur la droite, baisser la luminosité par tranche de 25% ou activez le mode économiseur de batterie. Allez dans Affichage pour gérez la luminosité ou l’épaisseur du texte. Problème, avec W10, il faut aller souvent dans les propriétés avancées pour trouver ce que l’on cherche et on quitte la surcouche tactile pour se retrouver dans les pop ups des options du Panneau de Configuration de Windows. Quand on vient du Mac, ça fait mal aux yeux.

CC2prefs5

Autre gros plus de l’écran, c’est sa qualité. Après plus de 6 mois, pas de rayures, ni de micro rayures. On a des nuances, type brossage léger, mais c’est tout.

CC2-ecran

Cette CC2 a pourant servi dans pas mal de démo ou de manifestations avec des des adultes ete nfnats de tout âge de 10h à 18h. Exemple ci-dessous au festival de BD’Hérépian ce Printemps/Été. Elle est au 1er plan.

CC2demo

Pour nettoyer cet écran, j’utilise juste un sopalin légèrement humide, puis un sopalin sec. Après l’écran est parfait, beau comme un sou neuf. Vous effacez surtout les traces de doigts, de paume et les résidus de la mine du Pro Pen. Ne jamais utiliser un nettoyant à base d’alcool. Au bout d’un moment, vous aurez des nuances type trace de buées sous le film anti reflet (j’ai vu ça chez quelqu’un dont je ne citerai pas le nom). Quant au film anti reflet, cela donne un effet « faux écran mat », mais ne comptez pas utiliser votre Cintiq Companion 2 en plein soleil, vous verrez rien, mais cela atténue ceux qui éclairent leur lieu de travail avec de gros spots.
Toutes ces qualités de l’écran font que vous regardez vos photos, vos films ou vos matches de foot sur 2siteweb parfaitement, dans votre lit, sans vous abîmez les yeux et avec précision. Sharknado 4 (un très grand film, selon le petit Prince) trouve toute sa puissance et son souffle sur la CC2. Steve Jobs 4, retour ci-dessous.

CC2film

Sinon un bémol, les couleurs : ce sont 16,7 millions de couleurs (c’est quand même pas mal) avec une norme colorimétrique NTSC à 72%… C’est vrai qu’un Adobe RGB à 98%, ça le fait mieux.

Le stylet
C’est le Pro Pen, c’est le plus beau et le meilleur des stylets. 2048 niveaux de pression (seulement? lol) + inclinaison + gomme + 2 boutons. On est dans la techno Wacom habituelle et irréprochable. Truc assez étonnant : j’ai des outils, Aérographes et Art Pen, datant de l’Intuos 4 (même technologie), qui ne fonctionnent pas sur le Cintiq 22Hdtouch, mais qui fonctionnent sur l’Intuos Pro (normal) et la Cintiq Companion 2… Étonnant. J(évite de vous recaser des photos du Pro pen. Il y en avait plein dans les billets précédents.

Le Son.
Si le son de la CC1 était catastrophique (faible et speakers à l’arrière), là, les deux speakers sont devant avec un filtre anti souffle. Résultat : on peut écouter enfin le son des films et des videos, mais c’est pas terrible. Achetez des enceintes si vous voulez tranformer votre CC2 en juke box. L’iPad 1 et l’iPhone font nettement mieux en clarté du son. Au final, bonne déception, d’autant plus que lorsque vous filmez avec la caméra, on entend le bruit du CC2 (???). Impossible  de filmer avec ce bruit. On aborde donc le bruit du CC2. Alors que la CC1 était assez silencieuse et chauffait peu, la CC2, que ce soit au démarrage, ou lors d’un coup de boost, recouvre sans soucis le son des cigales. Autant le ronronnnemnt de la CC1 était agréable, celui de la CC2 est nettement moins sociable. On sent que la bécane est plus puissante. Cela reste moins bruyant qu’un portable PC, mais on est très loin d’un MacBook. Il ne faut pas exagérer non plus, mais comme on est dans un produit  premium (quoique il s’agit du modèle Standard), donc on s’attend à du plus grand silence que la version précédente. Qui dit bruit, dit aussi chauffe. Et la CC2 chauffe plus que la CC1, qui était géniale sur ce plan. Côté chauffe, la CC2 correspond à ce qui se fait en portable haut de gamme.

Les connexions filaires et non filaires
Aucun problème avec les connexions Wifi et Bluetooth. Tout est parfait. Côté port USB,  en avoir 3, c’est génial ! (nous adorons ces répliques) Vous pouvez connecter plein de truc dessus (clavier, souris… Hum hum, disques durs, clef, périphériques divers ).

CC2-BT

On en profite pour parler des autres fonctions sur les tranches. On trouve les 2 boutons du Son + et – un peu petits. Le bouton en slide pour allumer ou mettre en veille est parfait. À noter qu’on peut modifier ces paramètres dans les méandres de W10 (on l’abordé plusieurs fois). Les 2 slots pour le SDHC et le mini SD, c’est super bien. Pour importer dans Lighroom ou le logiciel Photos de Microsoft, c’est très rapide. Prise Jack, toujours là, comme sur le Galaxy Note 7 (lol)… Prise antivol, bah moi, personne ne cherche à me voler, donc… Et toujours la petite lumière (vert, orange, rouge).

Les capteurs photo 
On ne vous le cachera pas, les 2 capteurs recto verso sont sympas, mais sans plus. On a quand même une image correct en basse lumière (avec quand même du gros bruit et du JPG artefact). C’est pas transcendant, mais il y a nettement pire. En intérieur avce une bonne lumière, les photos sont assez sympas. Les images ont une résolution correcte pour ce genre de capteur.  1920 x 1080 pour 2MP (photo à 400 ko en moyenne) et 3264 x 1836 pour le 8MP (photo à 1mo en moyenne). Le seul soucis est le poids de la CC2, qui fatigue les bras. Pour les photos, ça va, pour filmer, c’est un peu galère. Une petite video (9s) fait rapidement 20 mos pour du 1920×1080 en MP4, en stéréo et une fréquence à 30 drames. Donc la video est pas mal. Par contre, côté son, c’est la cata car on entend le ventilo de la CC2. En gros, il faut associer un micro à la CC2 pour avoir un son correct. À noter qu’en filmant en basse lumière (coucher de soleil), la CC2 ne s’en tire pas trop mal. J’ai été assez étonné. Je ne vous cacherai pas que c’est quand même mieux de prendre des photos avec votre APN ou votre smartphone, donc ça fait longtemps que je ne fait plus de photos avec la CC2. D’autaut plus que vous avez les ports SDHC et micro-SD pour importer des photos. À noter qu’au tout début, se balader avec le capteur allumé faisait, au bout d’un moment, freezer l’écran; j’étais obligé de fermer l’application Caméra, puis la redémarrer. Je ne sais pas si ce bug a été corrigé, vu que je n’utilise pas trop les capteurs. Par rapport à W8, l’application Caméra apporte quelques fonction en plus (possibilité de retoucher) et l’application Photos de W10 est nettement moins bien que celle sur W8. Avant, on pouvait faire défiler les images et videos avec la video toujours en action lors du slide; l’effet état super bien; Là, elle s’arrête dès qu’on slide.
Je vous fait grâce du ventilo de la CC2 lors d’une video, mais voici une photo d’intérieur (Batimat 2015) avec lumière artificielle. Stand d’Autodesk. Qui est passé aussi au « presque » tout abonnement en début d’année.

batimat-autodesk

Les applications 
Ce qui est génial, c’est que les grosses applications de 2D sont optimisées pour la QHD du 13,3 pouces de la CC2 et notamment avec la suite Adobe de Photoshop à Illustrator ou bien InDesign. Donc c’est un vrai plaisir, d’autant plus qu’Adobe propose, en plus, des interfaces spéciales écran tactile avec des boutons plus gros et des menus allégés. Mais le logiciel original est parfait. Fini les intitulés et les boutons trop petits pour Adobe.

Illustrator Normal et Tactile

CC2illustrator2

CC2illustrator

Même InDesign se met au touch dans son interface tactile.

CC2indesign

InDesign en interface standard. Tout est clair. J’ai écrit un scénario de 30 pages sur la CC2 ce mois de Juillet. La CC2 état poséee devant moi à l’aide du socle. J’avais pris un clavier assez large pour avoir du confort, branché en USB. Le Wacom Keyboard est cool et petit, utile pour les raccourcis clavier, mais pour écrire rapidement de longs textes avec des touches rapprochées, ça multiplie les fautes de frappes. J’ai volontairement flouté des parties de mon texte car était révélé qui était l’assassin à la fin.

CC2-ID3

Photoshop. Je prépare un billet sur le concept art avec Photoshop. En exclu, je vous mets une image. Vous avez compris qu’on va parler « paysage ».

CC2Photoshop3

Un logiciel optimisé pour le touch du CC2 : Mischief. Zoom in/out et rotation sont parfaits.

CC2mischief

Un logiciel pas optimisé pour le QHD : Medibang. Les textes sont vraiment trop petits.

CC2medibang

Le plugin Color Efex Pro de Google Nik pour Photoshop (entre autre) ne l’est pas non plus. Vu que l’ancien plugin de Nik est devenu gratuit, on peut penser qu’on n’aura jamais une maj  pour régler ce problème de résolution.

CC2photoshop2

Côté utilisation de la CC2 en mode autonome, pour dessiner, faire des retouches vite fait, manipuler des images, la CC2 est parfaite. Bien sûr avec le câble Cintiq Connect, on peut utiliser la tablette comme un Cintiq 13HD ou bien brancher la CC2 à un écran avec un câble mini-display. Cela permet d’utliser la CC2 avec un écran plus large; on y ajoute un clavier  grâce au port USB et vous pouvez utiliser tous les raccourcis clavier. Le seul bémol de la CC2 en mode autonome, c’est que l’écran 13 pouces semble toujours un petit petit quand on a besoin d’une grande lisibilité d’image et que le nombre d’ExpressKeys (au nombre de 6 – c’était 4 pour la version précédente) n’est pas assez suffisant. Heureusement que les menus flottants sont là pour pallier cela. Autre problème, c’est l’absence de TouchStrip ou TouchRing pour zoomer in/out. On est obligé au final d’utiliser 2 ExpressKeys ou 2 boutons du Rocker Ring pour le Ctrl + et Ctrl -. Si vous avez une Expresskey Remote, le problème est résolu car la télécommande Wacom avec 17 Expresskeys et un Touch Ring apporte une aide ultime pour les raccourcis clavier et les zooms. Par contre, cela vous monopilise une main.

Côté logiciels 3D, le reproche qui est fait essentiellement à la CC2, c’est que la carte graphique n’est pas du Nvidia, donc, voilà… J’ai tellement entendu cela et tellement répondu que je pourrai avoir une médaille d’or en 3 jours à Ingress. On peut faire de la 3D correct avec la carte Intel Iris. Il ne faut pas exagérer non plus. Tiens, je vous mets une capture du panneau de configuration. Mais il est clair que la carte Nvidia est vraiment la carte graphique reconnue par les utilisateurs 3D, surtout pour les rendus. Pour le modelage, tout passe.

CC2intel

Allez, si un petit peu de 3D avec Sculptris, l’avantage du stylet, c’es vraiment la possibilité de sculpter facilement des formes organiques. Si vous avez un petit talent pour la sculpture, vous pouvez réaliser de ce que vous voulez à partir d’un patron ou d’une figure (en 3D, cela s’appelle ça une forme primitive).

CC2--Sculptris

Fort possible, si on suit toutes la communication de Wacom fin 2015 et début 2016, misant sur la 3D, qu’une maj de la gamme Cintiq Companion se fasse avec une carte Nvidia. On ne prend pas de risque en écrivant cela. Par contre, peut-être, le prix sera différent, car une carte Nvidia, ce n’est pas le même prix que l’Intel Iris. Et peut-être que le ventilo fera plus de bruit aussi. 🙂

Sinon outre des petits logiciels de dessin pour tablette comme Fresh Paint, Windows 10/Wacom propose des applications dédiés comme Web Notes (on verra ça plus bas avec le navigateur Edge) ou bien Journal, qui comme son nom l’indique, sert de journal pour tout (écrits, croquis, etc…). Cette app peut être lancée par une fonction du driver (on verra ça encore plus bas)

CC2-journal

Sinon FreshPaint, c’est ça. C’est sympa, c’est gratuit.

CC2-Frechpaint

On a écrit sur l’essentiel : autonomie, écran, logiciels. On aborde maintenant le secondaire, mais qui est tout aussi important, c’est l’environnement de Windows 10. Et c’est là, où le bas baisse car à chaque maj de W10, on a droit à des bugs. Mais il y a quand même des trucs sympas.
On commence par le commencement. Au démarrage.

Démarrage
Chose qui a changé. Avant, Windows 10 démarrait tout de suite en 1 seconde. Après une maj, on a droit, maintenant pendant une dizaine de secondes à « Bienvenue » avec des petits points qui tournent, pour voir apparaître l’écran d’accueil. C’est la fin d’une époque. Dernièrement, j’ai comparé un iMac 2006 avec Tiger et le dernier des iMac avec un El Capitan clean, l’iMac 2006 affiche le Finder en 5 secondes…
Pour afficher l’accueil, cliquer sur le bouton Windows de la barre des tâches ou sur le bouton central du Rocker Ring (l’icôneWindows). Chez moi, la barre est en bas. Je m’excuse, j’ai compressé mes captures écran, vite fait, avec un mauvais réglage, donc mes JPG sont un peu dégueu.

CC2accueil2

En faisant un slide de droite à gauche sur le bord droit, on affiche de nouvelles briques. Dont le centre de notification (que j’ai désactivépour la batterie). On peut accéder à l’activation du wifi, du mode tablette, du bluetooth, de l’économiseur d’énergie, de la luminosité de l’écran. Selon les majs régulières, ça buggue. Cette zone droite clignote. Le mode Avion est activé parfois avec le wifi (????). Le calculateur Économie d’énergie active un % de batterie inférieur en mode normal. Que des trucs bizarres.

CC2accueil

Dès que vous activez le mode Tablette, vous êtes en mode Windows 8, en fait, avec un défilement vertical (chez W8, c’était horizontal). La barre des tâche disparaît ou pas, mais vous pouvez paramétrer ça.

CC2accueil5

Vous avez une sélection de tuiles de vos applications préférées (ce sont les carrés), mais vous pouvez toutes les afficher.

CC2accueil6

Dans la navigation par multitouch, la Cintiq Companion ets parfaite et le mouvement est très fluide. Aucun problème de ce côté. Vous accédez à d’autres fonctions par clic droit (menu contextuel), qui avec le stylet, est accessible par 1 des 2 boutons ou bien par une pression prolongée sur la surface active. Vous pouvez changer ce réglage; moi, je l’ai gardé.

On passe au driver. On rappelle dans Windows 10, vous avez Windows, vous avez une sorte de surcouche clean, qui se veut moderne et épuré, c’est l’apport de W10 et vous avez les applications de Wacom. Si j’écris cela, c’est que vous retrouvez parfois la même fonction dans les 3 (exemple : le réglage main droite/gauche).

Paramètrage du stylet et driver
Les paramètres de la surcouche W10.

CC2prefs4

Bug à nouveau. 1 fois sur 2, l’accès aux fonctions du stylet/tactile dans Windows ne fonctionne pas, mais c’est possible dans la surcouche W10.

CC2-prefs

Pas de problème pour le driver Wacom et Wacom Desktop Center. Capture ci-dessous du WDC.

CC2WDC

Le driver, depuis qu’il ne fait qu’un avec tous les produits Wacom, ne réserve pas de surprise. Les menus flottants, spécialement crées pour les Cintiq Companion, sont présents désormais sur tous les modèles de tablettes pro. Donc il n’y pas trop de différences avec tous le modèles pro avec touch.

CC2-driver

Comme la résolution de la CC2 est forte, il faut grossir la taille des menus flottants, sinon ils sont rikiki à l’affichage. Vous mettez à fond la taille. Droite toute ver le +. Avant et après.

CC2-driver3

On a quand même noté des différences : afficher/désactiver le clavier tactile, un réglage qui tient compte des anciennes apps pour 1024 pressions (cela sous-entend que des softs ne reconnaissent pas les 2048 pressions. Hum hum… Lesquels???? Nous voulons savoir… Peut-être que certains ne reconnaissent que 512 pressions aussi… On n’en dira pas plus, hum, hum).

CC2prefs2

En plus, des fonction du menu Tablet PC sont sur le pro Pen. À noter que l’une d’elle disparaît, si vous passez par un ExpressKey (de mémoire, c’est Défini par Tablet PC),

CC2-driver2

Pour finir, le chemin des apps de Wacom,  c’est Winodws(C)/Programmes/Tablet/Wacom/32…

CC2emplacement

Pour le calibrage, qui est appelé étalonnage sur la CC2, c’est à dire que le driver vous propose de cliquer sur 4 cibles (les 4 coins de l’écran) pour bien ajuster le curseur à la pointe du Pro Pen, on rappelle qu’il faut le faire de manière appliquée en cliquant bien au centre de la cible et pas vite fait avec un angle de vue de côté. Si cela est fait correctement, le curseur suit parfaitement la pointe du stylet, si c’est raté, vous aurez un décalage entre le curseur et la pointe dès que vous vous approchez du bord d l’écran.

Edge sur la CC2

Le navigateur Edge est sympa. Il est critiqué, mais ça reste un navigateur. On rappelle que Chrome est excellent, mais il pompe beaucoup la batterie. Sur un PC, ok, sur un portable,… Le Pinch et Zoom In/out est parfait. Tout est super fluide : défilement, zoom in/out. Rien à redire.

CC2web

On peut faire  des annotations et dessins sur des pages web à 100% (si vous zoomer, cela ne marche pas) grâve à Web Notes. C’est plus pour le fun ou pour le boulot (web designer). Mais on peut trouver d’autres utilités. Le tracé est meilleur sur la CC2 que sur la CC1; il se termine mieux en pointe. On a remarqué ça sur les captures écran des 2 devices. Par exemple, on a rajouté une moustache à Tom Selleck, sur une photo, où il n’en avait pas. Donc vous voyez que ça sert.

CC2--Note

Le clavier
Il y a plusieurs claviers dans W10. Ne pas confondre clavier tactile et clavier virtuel. L’avantage de ce clavier est qu’il s’active tout de suite dès qu’on clique sur une zone de texte. Si vous utilisez vos doigts, vous aurez droit à un clavier virtuel avec touches. si vous utilisez le stylet, cela sera la zone de reconnaissance d’écriture, qui est très performante.

CC2-ecriture

Problème, ce clavier apparaît tout le temps. Donc si vous utilisez Photoshop, il s’affiche si vous voulez taper un nombre. Comme d’hab’, avec W10, il faut aller dans les profondeurs des paramètres. Pour stopper l’affichage intempestif de ce clavier, il faut aller dans les Services (local) et désactiver le service du clavier tactile et du volet d’écriture manuscrite. Si vous cliquez sur un Expesskeys avec le réglage Activer/désactiver le clavier, le clavier sera activé de nouveau. C’est un peu gênant, car on aimerai activer et désactiver le clavier quand on veut et de manière simple (je n’ai pas encore trouvé encore la soluce – si vous l’avez, mettez le dans les comm’).

serviceslocaux

CLe Cintiq Connect câble
Pour finir ce billet, au lieu de photos, exceptionnellement, vous avez droit à une video du câble Cintiq Connect en action, qui permet à la Cintiq Companion 2 (comme la CC hybrid 1er génération avec Android) de devenir un périphérique. On rappelle sur la Cintiq Companion 2, vous avez une connexion spécifique et les sortie sont USB et HDMI. Sur l’exemple, la CC2 est branchée à un petit Mac mini. Sur la video, est testé également un câble mini display/HDMi vers un écran 22 pouces; la CC2 devient alors un vrai ordi de bureau avec en plus, un branchement d’une Intuos Pro (là, j’ai oublié de filmer l’écran , mais bon. :))

C’est la fin de ce mini test, 4eme partie. Je pense que j’ai fait le tour de ce qui était essentiel. Le prochain et dernier billet concernera donc W10 avec l’update du 1er anniversaire avec plein de fonctions pour le stylet, notamment Windows Ink. Donc on attend quand M.Microsoft nous indiquera quand cela est possible.

Cinquième partie : le mini test 5eme partie>retour

Cinquième et dernière partie de ce mini test sur la Cintiq Companion 2 avec, comme annoncé, une mise en valeur de la mise à jour du 1er anniversaire de Windows 10, qui ajoute plein de fonctions uniquement pour le stylet. Donc youpi. En fait, il y a surtout Windows Ink.

L’installation. C’est assez long quand même. On vous met la Cintiq Companion 2 branchée à un Cintiq 27QHD. Tout de suite, c’est pour asseoir le truc. Ça ne rigole plus, là.

win-ink-maj2

Au final, tout s’est passé à merveille. L’interface a été légèrement modifiée, que ce soit au démarrage avec le mot de passe ou le menu Windows. C’est plus simple et plus élégant. C’est réussi.

windows16-1

Le mode Tablette ne change pas trop. Tous les boutons à gauche sont là. C’est mieux fait et c’est plus logique.

windows16-6

Toutes les applications sont facilement accessibles. C’est bien fait. On peut utiliser les doigts sur la Cintiq companion 2 pour manipuler le tout. Tout est fluide et réactif. Pur plaisir.

windows16-7

Dès qu’on rentre à l’intérieur, ça ne change pas trop. C’est du Windows, mais c’est moins moche. Notre fenêtre « Stylet et fonction tactile » refonctionne. Jusqu’à quand?

windows16-9

Mais la grosse nouveauté, c’est donc Window Ink. Son icône est visible en haut à droite : le stylet avec un ligne qui l’enroule. Vous cliquez dessus et cela ouvre son espace de travail : pense-bête, bloc-croquis et croquis sur capture d’écran.

windows16-2

On passe en revue les 3 fonctions.
Le Pense-bête : vous ajoutez des notes au stylet ou sur le clavier virtuel sur des post-its virtuels. Vous pouvez créer beaucoup de notes, changer la couleur de fond et le supprimer. Elle s’alignent sur l’écran.

windows16-3

Le bloc-croquis permet de réaliser des…Dessins. Vous avez droit à 3 outils de dessin (crayon, pinceau, marker) avec une sélection de couleurs par défaut. Vous pouvez actionner la possibilité de dessiner avec les doigts (pourquoi pas). Plus fun, vous pouvez activer une règle virtuelle, que vous manipulez tactilement, pour tracer forcément des lignes droites.

windows16-5

Voilà ce que cela donne dans le monde réel. La règle est virtuelle. (je précise car sur la photo, on a l’impression d’une vraie règle). Excusez, mais je l’ai testée aussi sur le Cintiq 27QHD branché sur la Cintiq Companion 2. C’est fun. Le tracé est en fait magnétisé.

win-ink-maj1

Pour finir, croquis sur capture d’écran. On retrouve la barre d’outils et d’options que la partie bloc-croquis.

windows16-4

Microsoft, dans l’espace de travail de Windows Ink, « suggère aussi des liens vers des applications qui utilisent le stylet sur le Windows store.

windows16-10

On passe à Cartes qui a été mis à jour. Pareil, on retrouve la même barre d’outils dans l’application de cartographie de Microsoft. Pareil on peut dessiner dessus, tracer avec la règle. L’application peut générer un tracé et calculer les distances (dernière image). Ce qui est très fun.

windows16-11

Sinon Cartes, côté 3D, il y a peu de villes (Aix-en-Provence mais pas Paris???). La végétation est nettement mieux faites que sur Plans d’Apple.

windows16-12

OneNote (Journal a été squeezé) utilise à fond la pression du stylet. On retrouve la même barre d’outils. On a 3 zooms pour votre document. Vous pouvez importer des images.

onenote

Coup d’oeil sur Paint… Avant qu’il devienne Paint 3D. Pas de pression reconnue ici. Mais il y a une bibliothèque d’outils de dessin.

paint

Au final, la mise à jour du 1er anniversaire s’est très bien passée. Pas de bug pour l’instant. Pas trop de changement en ce qui concerne le navigateur Edge et la possibilité d’annoter une capture de la page internet consultée. N’ayant pas la suite Office, on n’a eu pas de possibilité de tester le stylet sur Word, Powerpoint et Excel.

Le mini test de la Cintiq Companion 2 se conclue sur cette cinquième partie. En début d’année 2017, Microsoft proposera une nouvelle maj  destinée aux créateurs. On peut penser qu’il y aura d’autres trucs pour le stylet (dont Paint 3D :)). Si on a encore la Companion 2, on ajoutera peut-être une 6ième partie pour découvrir les nouveautés de cette grosse maj spécifique. Pourquoi pas?

Si vous avez des problèmes avec une maj récente de Windows 10 sur Cintiq Companion 2, pensez à résoudre tous les problèmes en installant l’update, Cintiq Companion 2 Hybrid Update Utility.
Voir ici pour le télécharger > http://www.wacom.com/en-us/support/product-support/drivers. C’est tout en bas de la page.

Cela nous est arrivé. Il n’y a pas de problème avec le stylet ou la majeure partie des fonctions tactiles. Mais le slide de droite à gauche (à droite), pour faire apparaître des menus, ne fonctionnait plus trop, tout comme la recherche ( la loupe) ou bien une impossibilité d’afficher la fenêtre du tactile et du stylet dans la partie paramétrage. On a noté aussi que la batterie se vidait rapidement.

Installer de nouveau l’update résolut tout.



categories