Rss
archives du blog
La Boutique























fancy

Blog Infos






Maj de Wacom Inkspace | 26 / 07 / 2017 | 0


On l’avait noté, mais on avait oublié de lire nos mails. Wacom a contacté sur la mise à jour d’Inkspace. Avec en prime une allonge gratuite du compte Inkspace +.

Bonjour

Nous avons une excellente nouvelle : nous prévoyons de relancer le portail web d’Inkspace le 1er août et vous pourrez donc accéder à nouveau au contenu de votre bloc-notes connecté via le navigateur web. La mise à jour d’Inkspace offre de bien meilleures performances et nous avons ajouté une nouvelle fonction utile qui vous aidera à gérer votre contenu de manière plus intuitive : vous pourrez organiser, rechercher et filtrer votre travail facilement dans le portail web par simple marquage.

Avec tous ces changements, nous avons décidé de prolonger la période d’essai de votre abonnement à Inkspace Plus. Vous pouvez ainsi profiter d’Inkspace Plus gratuitement jusqu’au 31 octobre.

Une note importante pour tous les utilisateurs de Bamboo Paper : votre contenu Bamboo Paper ne sera pas encore disponible sur le portail web d’Inkspace – mais nous y travaillons et nous nous engageons à ce qu’il soit bientôt pris en charge.

Nous espérons que vous appréciez et continuerez d’apprécier Inkspace Plus et bien sûr le nouveau portail web d’Inkspace.

 




Catégories: Inkspace

categories

5 trucs pourris mais pas trop utilisés dans Adobe Photoshop CC [20/25] | 25 / 07 / 2017 | 0


Dans le cadre des 25 ans de Photoshop (qui date déjà), voici le 20ème billet sur Adobe Photoshop CC!

Après les 5 trucs sympas mais pas trop utilisés dans Adobe Photoshop CC [18/25], voici un nouveau billet appelé « 5 trucs pourris mais pas trop utilisés dans Adobe Photoshop CC ». Pourquoi pas? On est là pour atteindre les 25 posts!

[1] L’outil Comptage

C’est le truc, franchement, je n’ai jamais vu quelqu’un l’utiliser. Il suffit de sélectionner l’outil et de cliquer sur votre image pour ajouter des numéros censés désigner des parties d’images (enfin, on croit que ça sert à ça- on n’a même pas cherché à lire l’Aide). Cela ajoute un numéro à chaque fois. Vous me direz  : « On peut le faire avec l’outil Texte », mais bon. Bien sûr, on peut déplacer les numéros, mais il faut bien cliquer dessus sinon vous loupez tout. Avec la touche Alt, vous pouvez le supprimer en cliquant dessus et le comptage tient compte de la suppression. En gros, vous supprimer le 2, le n°3 devient 2. Bien sûr, si vous ne voulez pas que le 3 devienne le 2, bah c’est un peu râpé. Après aussi,  vous devez tout repositionner si vous vouliez que certains nombres ne changent pas de leur emplacement. En gros, c’est un peu bébête.Vous avez 2 réglages : la taille du marqueur (c’est le point) et la taille du libellé (c’est le chiffre). Super intéressant quand on veut choisir des appellations complexes pour des trucs simples… Par défaut, il y a une couleur bien pourrie (un bleu clair du plus mauvais effet). Gros soucis, si tout semble fluide sur une image en basse résolution, mais sur une image avec plein de calques et avec du poids, ça rame. Mais qu’est ce que ça rame ! C’est surréaliste ! Sur la Wacom Mobile Studio Pro ( i7, 16 G de ram, le premiuim, quoi), j’ai du forcer 2 fois la fermeture de Photohsop CC car tout était bloqué et j’en avais marre d’attendre. Inutile, moche, mal codé. Top One  dans liste des trucs pourris. Et ça le mérite.

trucppourri1

[2] Composition de calques

C’est un truc de mémoire qu’Adobe avait survendu. C’était la possibilité de faire plusieurs variantes d’un projet. En fait, il s’agissait juste d’instantanés, mais on ne pouvait pas les afficher en même temps. Donc super l’idée de proposer des projets pour comparer, vu qu’on ne pouvait afficher qu’un seul à la fois sur l’écran… Il y avait aussi un export en fichier images (c’était dans Fichier/Scripts/…), mais cela a disparu. En fait, depuis qu’il y a les boards (copier-coller de chez Illustrator CC) et la génération d’images, et bien Composition de Calques ne sert plus à rien. Déjà qu’il ne servait à pas grand chose avant. De plus, ce n’est pas très intuitif, car à chaque changement, il faut mettre à jour sinon c’est game over, vous avez fait plein de changements pour rien. Tout n’est pas pris en charge et cela devient galère avec les calques dynamiques car il faut passer par la palette des Propriétés. En résumé, pas du tout intuitif, puis déja has been. En 1 mot : pourri.

trucpourri2

[3] Peinture à l’huile

On refait l’historique. C’est un plugin qui existait, puis qui avait disparu (il était en fait dans un disque externe, puis à télécharger – en gros, il n’était plus dans l’installation par défaut – de mémoire, on écrit ça, si on ne confond pas avec un autre plugin). Puis il apparait, de nouveau, flambant neuf, avec une bonne promo, dans un module bien mis en évidence en dessous (ou au dessus) de Fluidité. Et là, patatra, il disparait à nouveau. Il est maintenant casé comme un gros plugin bidon dans Esthétiques sous Extrusion. Ni vu ni connu. Enterrement de première. Ici, qu’est ce qu’on s’est moqué de ce plugin ! lol Pourri, qui fait peinture de peintre du dimanche, qui fait plugin des années 80… Aucun réglage n’arrive à produire un truc satisfaisant et en plus, sur une image à haute résolution, c’est encore plus catastrophique. C’est moche de chez moche. C’est le truc de naze. Pourri tout simplement.

trucpourri3

[4] La bibiothèque par défaut des Custom shapes (Formes personnalisées en français)

Nous, on adore les Custom Shapes, on en a plein. On en a créé pas mal aussi à une époque. Par contre, Photoshop propose une bibliothèque par défaut, qui est to-ta-le-ment pourri. Ça doit faire presque 20 ans qu’on utilise toutes sortes de custom shapes créés ou téléchargés (merci http://all-silhouettes.com/ entre autres), mais la biblio par défaut, jamais… En plus, on en parle, car, avec les derniers updates de Photoshop, on a eu droit à de nouveaux customs shapes (pendant 10 ans, cela n’avait pas changé). Adobe a réussi le miracle de proposer des custom shapes encore plus pourris. C’est un exploit… Un vrai exploit. En plus, certains, on ne sait pas ce que c’est et on ne sait pas dans quoi on pourrait l’utiliser. C’est dans le grand grimoire des mystères de l’humanité à la lette « C » pour Custom Shapes… Ou la lettre « P » pour Pourri.

trucpourri4

[5] La biblio Histoire de l’Art

Dans les outils prédéfinis (outils possédant des réglages précis), on a une biblio qui concerne l’outil Forme d’Historique Artistique (déjà le nom à rallonge…). Pour rappel, c’est l’outil « préhistorique » de Photoshop pour transformer une photo en peinture… Et cette biblio s’appelle « Histoire de l’art« . Donc, là on se dit, on doit avoir des effets qui fleurent bon.. L’histoire de l’art et l’Esthétique. On ajoute la biblio. Et là JACKPOT! Pur WTF! On a des réglages totalement pourris. Pourri de chez pourri. Avec des appellations sublimes, du type « Bulles de Champagne » ou « Danse de papillons ». Merci l’histoire de l’art… Et le plus délirant, c’est que les mecs d’Adobe ne se sont pas foulés car il s’agit toujours du même effet, avec juste le changement de forme. « Diffusion d’étoiles », bah, c’est avec une étoile, « Feuilles », vous devinez… Les papillons, les bulles, vous devinez aussi. C’est énorme. Il y a « Pointillisme » et « Impressionnisme » pour faire Histoire de l’Art, mais c’est de l’arnaque totale. Là, on a le truc pourri par excellence avec l’effet de surprise en plus.

trucpourri5

Plus que 5 billets, les gars… Vous me direz : endre hommage pour un anniversaire en massacrant le soft, ce n’est pas très cool. Mais ici, c’est W&mP. Et oui.




Catégories: Photoshop

categories

Best of des promos | 24 / 07 / 2017 | 0


On l’avait écrit. On vous met un best of des promos sur Amazon des tablettes Wacom, notamment des modèles de Cintiq appelé à être remplacés ou déjà remplacés. Si vous voyez rien, normal , il faut désactiver AdBlock (on ne vous dit rien, on l’utilise aussi).

1749€ pour le Cintiq 22HD avec livraison gratis.

La version touch du 22HD est à 1799€.

Le truc sympa, le Cintiq 27QHD à 2050€.

La version touch du 27QHD à 2522€.

Un ancien Cintiq 13 HD pour 750€.

Voilà, c’est tout. Ce sont les moins chers en tenant compte des frais de livraison qui varient de 0 à plus de 30€.




Catégories: Wacom

categories

Nouveau driver et amélioration du Cloud | 24 / 07 / 2017 | 0


Nouveau driver pro sur Mac, le MacOSX – Driver 6.3.23-4, qui corrige des trucs (sélection de texte sur une fenêtre de navigateur…). De l’autre côté, il y a une mise à jour du firmware Pro Pen 2 pour les Wacom MobileStudio Pro…
On note aussi l’amélioration du Cloud (changement de serveur) pour Wacom Inkspace, entre autres, a du se faire. Cela avait été annoncé pour le mois de juillet et on a constaté que les doublons ont disparu, que ce soit sur l’app (Bamboo Slate) et sur l’app Desktop (Wacom Intuos Pro). On va faire des tests (qui devraient valider tout ça) si tout a bien été fusionné.

On revient sur le dernier driver Wacom, qui dès la version précédente, avait apporté des changements cosmétiques, puisque Wacom a décidé d’ajouter des groupes de menus contextuels dans les réglages, que ce soit pour les boutons du stylet et pour les ExpressKeys, afinde mieux classer les actions.

En images, cela donne ça. En effet, c’est plus clair. On avait Clics et Commandes à l’écran, on a maintenant : Clavier, Tablette, Applications et Navigation.

dernierdriver1

dernierdriver2




Catégories: Driver

categories

Adobe Photoshop CC et Adobe Stock [19/25] | 21 / 07 / 2017 | 0


Dans le cadre des 25 ans de Photoshop, voici le 19ème billet sur Adobe Photoshop CC!

Adobe a racheté pour 1 milliard la banque d’images Fotolia, qui se nomme désormais Adobe Stock. Donc vous comprenez qu’Adobe a besoin d’amortir les frais, donc j’ai décidé solennellement d’aborder la connexion entre Adobe Stock et Adobe Photoshop CC pour faire un peu de pub. Je précise 2 trucs : il n’y a pas besoin d’avoir déjà un compte Adobe Cloud payant pour accéder et acheter des images sur Adobe Stock et j’ai décidé d’aborder également la partie « Contributor », c’est à dire « vous voulez vendre vos photos sur Adobe Stock ».

On peut l’écrire tout de suite, si vous ne voyez pas Adobe Stock dans Adobe Photohsop CC, c’est que vous êtes aveugles ou vous faîtes du déni… Car le lien vers Adobe Stock est partout. Vous pouvez accéder directement au site internet: https://stock.adobe.com/fr/

Sinon on l’écrit à nouveau : les liens vers Adobe Stock dans le logiciels sont donc partout… Menu du démarrage (si vous ne l’avez pas squizzé), Menu Fichier, palette Bibliothèques, dans les options,… Mais aussi sur l’application Adobe Creative Cloud (celle qui permet de synchroniser votre logiciel avec votre compte, l’app qui permet de mettre à jour les logiciels Adobe). Revue en images de tous les liens (si vous en trouvez d’autres, vous le mettez dans les com’s).

Dans le menu fichier…

adobestock6

Partout… Le site, le menu au démarrage, l’app, les options. Le lien est toujours associé à une barre de recherche et, à part la palette Biblio, tous les réponses apparaissent dans votre navigateur internet (qui s’ouvre le cas échéant). Étonnant qu’Adobe n’est pas adopté un navigateur propre qui s’ouvre dans une large fenêtre comme pour la palette Bibliothèques ou Brackets).

adobestock1
Franchement, ne passez pas par la palette Bibliothèques, car ça rame beaucoup, ça plante surtout  (problème de connexion) et quand ça fonctionne, les visuels sont trop petits. De plus, chaque recherche propose des centaines de fichiers, donc faire tout défiler dans ce petit espace est rébarbatif (c’est pour cela que dans les options, on vous propose d’ouvrir dans un navigateur).

adobestock3
À noter chose assez cool, vous pouvez faire une recherche par mots clefs, mais aussi par image. Il suffit de glisser une image et Adobe Stock analyse tous les éléments du document pour vous offrir des images identiques. Et en plus, ça fonctionne pas mal, c’est efficace. Parfois il y a des surprises. D’ailleurs le petit Prince et le Ninja Capseur jouent à ce jeu en glissant des photos débiles pour voir comment réagit Adobe Stock. On vous mettra en août un best of concocté par les deux. Il faut l’aval de Rhonda car le Ninja Capseur aime bien mettre des photos de c*l pour voir comment réagit l’algorithme d’Adobe Stock.

adobestock2

Vous pouvez donc acheter  (c’est le but :)): le système d’achat (icône du caddie) est un peu confus, voir pas mal confus quand on n’a pas l’habitude. Vous avez différents abonnements avec des surplus pour  l’achat de photos en plus. Vous avez des licences standard et étendues. De plus vous avez des photos classées Premium (pour les bons photographes…) avec d’autres prix plus élevés, qui changent selon la résolution. Je vous ai fait les captures de tout ce à quoi vous serez confrontés en cas d’achat.

adobestockachat

Vous pouvez obtenir un visuel de basse résolution (72 dpi et 1000 px maxi en largeur) avec des copyrights un peu partout (icône nuage). Sympa à utiliser pour voir si l’image s’intègre bien à votre compo. Ces icônes, vous les avez un peu partout : site internet, palette Biblio,… Vous avez un 3ième icône -2 rectangles enlacés-, qui permet de chercher des images plus proches que celle sélectionnée (gros plan, etc…). Voici un test avec : cheval camargue et l’affichage de son preview dans la biblio et sur votre document. Là, pour son utilisation dans Adobe Photoshop CC, vous devez passer par la palette Bibliothèques. Créer un dossier à cet effet (chez moi, PixStock). Comme je n’ai rien acheté (vous en avez 10 gratuite au départ), je présume que vous retrouvez également vos photos dans votre dossier Creative Cloud Files – Market Dowloads [sur Mac, dans Documents ] (si je me trompe bien, je corrigerai).

adobestock4

Voilà pour la manipulation de l’utilisation des photos issues d’Adobe Stock dans Adobe Photoshop CC, qui est très simple. Si vous n’y arrivez pas, changez de logiciel.

Passons en mode « Contributor »… C’est à dire, la possibilité de vendre vos propres photos… C’est simple. D’emblé dans votre compte (je ne sais pas si on le voit bien), vous avez dans la barre de navigation d’Adobe Stock « Vendre ». Pour rappel, vous pouvez un peu tout vendre : images graphiques (vecteur), meshes 3D (texture aussi), templates, mockups, etc… Nous, on reste sur les photos.

Capture d’écran 2017-07-20 à 11.53.08

Il suffit de cliquer et hop, on vous propose d’uploader ou de glisser vos photos et le tout est fait. Vous pouvez passer par un soft FTP.

cont3

Bien sûr, on vous pose des questions (2), on vous fait remplir un formulaire pour  la légalité (de mon côté, j’avais déjà un n° EIN  US (et oui, pour vendre des apps sur ITS), mais je n’ai pas pu l’enregistrer (le formulaire est un W-8BEN).

cont4

Pour l’upload de votre photo, c’est simple, vous envoyez. La photo doit faire plus de 4 mois. J’ai cherché à gruger avec des images plus petites, des images retouchées pour gonfler la taille, des images agrandies, des images avec des JPG artefacts que j’ai retouchées (Dfine + renforcement), des images sans intérêt.

Au final, vous envoyez vos photos. Automatiquement, Adobe Stock génère des tags en analysant les formes et les couleurs. Soit il a tout bon, soit il a tout faux. L’image des chevaux de Camargue dans un étang terreux sécrètent des tags type « Afrique, Gazelle, etc… ». Vous avez la possibilté d’effacer les tags, de taper les votre, de les classer en haut ou en bas de la liste (vous pouvez multiplier les tags). Si vous êtes fatigués de faire cela pour chaque photo, vous pouvez toutes les sélectionner et appliquer les tags en groupe. Il faut penser à cliquer sur le bouton « Enregistrer » en bas, sinon vous avez perdu tous vos réglages. Après vous pouvez personnaliser selon la photo. Il vous est demandé, bien sûr, de choisir la catégorie, de donner un nom à la photo et d’avoir l’autorisation si des visages humains sont reconnaissables.

cont5

Quand vous avez tout expédié, vous attendez.. La validation ou pas peut prendre du temps ou pas. C’est assez aléatoire (2 jours ou 10 jours). Vous avez un onglet « Fichiers transférés », où vous retrouvez  vos images « en cours d’examen », « rejeté », … Vous ête averti par mail pour chaque photo. Votre image est refusée si : trop petite, trop d’artefacts, trop de retouches, sans aucun intérêt.

cont6

Bien sûr, on a cherché tout de suite lorsque nos photos ont été validées, si elle apparaissaient dans le moteur de recherche d’Adobe Stock. Et bien, oui avec les mots clefs. Encadrés en rouge, nos chevaux de Camargue dès la première page.

cont1

Par contre, on a poussé le vice de glisser notre photo originale dans la barre de recherche avec l’idée première -« Si je mets ma photo, forcemément la 1er photo dans la recherche sera la mienne, bah oui, c’est la même. ». Et là, grosse arnaque ! Ma photo n’y apparait pas, par contre Adobe Stock affiche plein de photos très identiques à la mienne, qui, je trouve, sont mieux que celles données avec les tags.

cont2

Autre test, « si j’achète ma propre photo, est ce que c’est gratuit pour moi? » Vu que c’est la mienne, Adobe devrait le savoir cela puisque j’ai le même compte synchronisé… Et bien non, on paye. 🙂

Le tour d’horizon d’Adobe Stock avec Adobe Photohsop CC se termine. À part la gestion des prix, tout est vraiment simple.




Catégories: Adobe, Photoshop

categories

Wacom Cintiq Pro 24 et 32 en approche | 13 / 07 / 2017 | 0


Mais en 2018… Les deux seuls modèles pro n’ayant pas été mis à jour, les Cintiq 22HD (le plus vendu certainement) et Cintiq 27QHD (le flagship), devaient être mis à jour avec la technologie du Pro Pen 2 (8192 niveaux de  pression), avec une nouvelle résolution, du 4k, (Cintiq 22HD, c’est du 1920 x 1080) et avec un nouveau design ( de la glace partout). Également, le modèle 22 laisse place à un modèle 24 pouces (en gros le 22HD repend la place du 24HD disparu) et le modèle 27 à un modèle 32 pouces. Côté calibration, si c’est comme le Cintiq 27QHD touch avec une calibration  hardware, on risque de frôler les 100% Adobe RGB.

Capture d’écran 2017-07-13 à 11.12.49 Capture d’écran 2017-07-13 à 11.13.03
La page dédiée aux nouvelles Wacom Cintiq Pro 24 et 32 annoncent des prix entre 2000 et 3300 $ (donc plus en euros). Est ce que se glisseront des modèles non touch? Les Wacom Cintiq Pro 13 et 16 sont tous les deux multitouch. Est ce que ces modèles seront vendus par défaut avec pied ou sans pied ? Tout comme le Cintiq 27QHD vendu sans l’ErgoStand, le 1er prix du Wacom Cintiq Pro 24 serait il le modèle sans le pied rotatif? Les ExpressKeys vont tous sauter (sniff…). Est ce que les modèles seront fournis avec une ExpressKey Remote?  Que de questions.. On en saura certainement un peu plus lors des grands shows fin août et début septembre. Le point positif, c’est que tous ces modèles auront la texture du Cintiq 27QHD/Wacom Cintiq Pro  13/16/ Wacom MobileStudio Pro. C’est quand même ce qui se fait de mieux côté toucher.

Sinon en lisant à gauche et à droite, on apprend que Wacom vient de baisser ces prix de Cintiq HD. Heu,… Ce sont le soldes actuellement, donc c’est normal, que ça baisse :). En début d’année, il y avait déjà des super prix pour les Cintiq 27QHD. C’était le bon plan. De toute façon, on mettra une page avec le meilleurs plans sur Amazon pendant les soldes , comme ça, si vous achetez des trucs en cliquant, le petit Prince gagnera de l’argent. La dernière, il s’est offert un voyage à 50 kms de chez lui, mais dans un autre département, quand même.
On apprend  que l’annonce assez tôt des produits, alors qu’il seront à la vente l’année prochaine, serait de marcher sur les plates bandes de Dell, qui sort dans 1 mois son Dell Canvas. Wacom avait déjà annoncé très tôt l’année dernière les Wacom Cinitq Pro 13 et 16 (la 16 a été mis en vente que récemment), donc ce n’est pas la 1er fois que Wacom fait du teasing très tôt. Et surtout la technologie du Dell Canvas (et de la Surface Studio), c’ est de la techno Wacom. Donc ça fait un peu « clash entre 2 rappeurs ayant le même producteur » pour vendre plus d’albums. En général, quand on veut court-circuiter l’annonce d’un concurrent, on fait ça la veille. Microsoft et Samsung sont coutumiers du fait avec Apple.

On sait à quoi s’attendre avec les nouvelles Wacom Cintiq Pro 24 et 32, reste à savoir les différents modalités concernant la modulation tarifaire.

Le petit Prince : « Heu… Ça veut dire quoi la dernière phrase. Sinon tu mets quand les liens sur Amazon? »




Catégories: Cintiq pro, Wacom

categories

Nouveau driver Wacom | 11 / 07 / 2017 | 0


Nouvelle mise à jour du driver ce week-end pour Mac et PC, il s’appelle 6.3.23-1 (PC) et -3 (Mac). Il répare des trucs dont on ne savait rien. Vous faîte la maj soit par le Wacom Desktop Center, soit manuellement avec l’application Wacom (mais pensez à désinstaller, sauvegarder vos réglages avant).

Capture




Catégories: Driver

categories

5 trucs sympas mais pas trop utilisés dans Adobe Photoshop CC [18/25] | 7 / 07 / 2017 | 1


Dans le cadre des 25 ans de Photoshop, voici le 18ème billet sur Adobe Photoshop CC!
D’habitude, on a droit à des billets du type « les 5 trucs utiles les plus utilisés dans Photoshop », avec plein de fonction super connues, moi, j’ai décidé d’écrire un billet appelé « 5 trucs sympas mais pas trop utilisés dans Adobe Photoshop CC »

[1] Pomme (Pc > CTrl) + Alt + E… Ho là, vous allez dire que je l’ai déjà mentionné dans un billet précédent et que c’est un truc souvent utilisé. On rappelle pour les noobs. Pomme + E permet de fusionner un calque avec celui du dessous. Pomme + Alt +E permet de dupliquer plusieurs calques sélectionnés et de les fusionner, donc vous n’avez pas écrasé vos calques originaux et vous obtenez un calque en plus avec la fusion des autres. Pratique. Mais ça, c’est si vous sélectionnez plusieurs calques… Si vous en sélectionnez 1 seul, le raccourci clavier duplique votre calque et le fusionne. Vous le doublez en quelque sorte. Pratique si vous avez 1 calque avec une opacité autre que 100% ou bien avec un mode de fusion autre que Normal. Vous pouvez ainsi renforcer ce calque.

grismoyen

[2] La touche Alt dans un raccouci clavier permet d’activer une fonction alternative, comme une deuxième voie (la touche Alt représente d’ailleurs un aiguillage de voie ferrée – pour ceux qui ne sauraient pas). Ce que l’on sait moins, c’est que la touche Alt appuyée sur la manipulation de slides active un affichage alternative. Dans la fenêtre « Niveaux » et « Courbes », la manipulation du slide des noirs et des blancs, affiche  votre image avec toutes les zones brûlée et/ou étouffées (ça fait mode de fusion « Mélange maximal »). Encore mieux, si vous sélectionnez une couche (rouge, vert, bleu), vous pouvez constater  clairement la progression d’un des trois couleurs dans votre image à chaque avancée du slide. Ainsi, vous pouvez tout de suite savoir quelles sont les zones allant vers le rouge (donc atmosphère plus chaude) ou vers le bleu (atmosphère froide). C’est vraiment pratique pour connaître et deviner rapidement la chaleur d’une image et la modifier. Vraiment sympa. On peut voir sur les images ci-dessous qu’avec la touche Alt appuyée lors du slide (les deux slides noir et blanc, pas le gris moyen), l’image affiche des couleurs criardes.

alt

[3] L’appui prolongé de la touche. Voilà un truc sympa si vous voulez garder votre outil Pinceau toujours sélectionné. Ça, c’est un truc qu’on lit très peu. Dans Adobe Photoshop CC, les outils sont affecté à un raccourci clavier (B pour Pinceau, V pour la flèche, L pour le lasso, …) Si vous appuyez plusieurs fois sur la même touche, vous changez d’outil dans la même famille. Pour le Pinceau (B), on passe au Crayon, puis à Remplacement de couleur, puis à Pinceau Mélangeur. OK. Mais si vous gardez le doigt appuyé sur la touche du raccourci, le temps de votre manipulation, et que vous la relâcher, vous switchez sur l’outil précédent. Par exemple, vous avez sélectionné votre outil Pinceau (B), vous dessinez un personnage,  puis vous voulez sélectionner une partie de votre dessin et le replacer (par exemple, une main sur un avant-bras trop long). Vous appuyer donc sur la touche L pour sélectionner le lasso – et là, vous gardez le doigt appuyé sur la touche L , vous détourez votre partie de dessin ( votre main ) et vous relâcher la touche L. Hop, Photoshop reswitche sur l’outil Pinceau sans avoir besoin d’appuyer sur la touche B. Vous continuez en appuyant sur la touche V ( flèche – outil Déplacement ) pour déplcer votre sélection. Pareil, vous gardez votre doigt appuyé sur la touche V. Après votre action, vous relâchez. Vous retrouvez votre outil Pinceau sans avoir appuyé sur la touche B ou sans avoir cliqué sur son icône la barre d’outils. Vous pouvez continuer votre dessin après avoir tout désectionné. Bien sûr, c’est un truc super sympa pour les dessinateurs. Plus besoin de jongler sans cesse en sélectionnant les outils.

[4] Le filtre Passe-haut… Déjà, il est casé dans la section des filtres Divers. c’est dire. C’est un filtre tout bête : par un slide, vous dirigez toutes les couleurs de votre image vers le gris moyen. Vous me dîtes  : « C’est quoi l’intérêt ? ». L’intêrêt,  c’est que plus vous vous approchez du gris moyen, plus les zones les plus claires ou les plus foncées sont tout de suite identifiables car elles n’ont pas basculées du côté « obscur »… Heu non, « moyen ». En fait, ces zones  étaient celles les plus constratés. Si vous dupliquez votre image, en appliquant ce filtre, puis vous changez le mode de fusion de « Incrustation » à « Lumière Ponctuelle », vous pouvez facilement améliorer votre image que ce soit dans le renforcement ou autre, car il suffit de modifier votre calque grisé par tous les filtres par défaut de Photoshop (ceux que vous n’utilisez jamais en général) pour avoir des effets vraiment sympas. À notez que le fait d’appliquer juste un calque coloré en mode couleur et vous reproduisez facilement tous les effets à la mode de photos au contrasté étouffé. Greffer cela dans un script d’action, et hop, vous pouvez crée un multitude de filtres photos à moindre coût. Simple, sympa et efficace. Sinon pourquoi avoir choisi une image de George? Heu, ‘sais pas. Comme ça. Vous appliquez votre filtre « Passe-haut… », puis un autre filtre dit « artistique »sur une duplication de l’image et vous modifiez le mode de fusion. Cela donne des résultats, quand même, plus efficaces.

george

[5] Truc très simple pour conclure. Avant (il y a quelques années…), quand vous glissiez un calque dans un groupe de calques, il se mettait automatiquement, par défaut, en bas de la pile de calques. Maintenant, c’est le contraire, par défaut, un calque glissé se met automatiquement au dessus des autres. Pour qu’il se glisse tout en bas, comme avant, il suffit d’appuyer sur la touche « Maj »  lors du Clic & Drag. Voilà, ça mange pas de pain. Si vous avez besoin de glisser un calque qui servira de fond, pas besoin de faire défiler tout le contenu du groupe.




Catégories: Photoshop

categories

Munch et Adobe Photoshop CC [17/25] | 6 / 07 / 2017 | 0


Dans le cadre des 25 ans de Photoshop, voici le 17ème billet sur Adobe Photoshop CC! J’en profite pour caser dans ma liste de billets sur Photoshop le coup de com’ d’Adobe avec la reconstitution numérique des pinceaux du peintre d’Edvard Munch en brosses Photoshop. On ne s’étonne pas du choix de ce peintre car on avait déjà écrit sur ce blog que les splash images récentes sélectionnées lors du lancement d’Adobe Photoshop CC flirtait bien avec la dépression.

Adobe associe  un concours à un téléchargement de brosses pour le pinceau et le Pinceau Mélangeur.
Le concours, c’est là >
Si vous pensez être à la hauteur du défi, soumettez votre œuvre en la chargeant sur Behance avec le hashtag #MunchContest. Votre création aura peut-être également la chance d’être exposée aux côtés des œuvres du peintre au musée Munch d’Oslo, ainsi que dans le cadre d’une collection Behance spécifique. D’autre part, le lauréat se verra offrir la somme de 6 000 € et un séjour tous frais payés à la conférence Adobe MAX, qui se tiendra à Las Vegas du 18 au 20 octobre 2017. Tous les projets seront examinés par un jury spécial selon des critères d’originalité, de composition artistique, de créativité et de cohérence avec le thème. Ce jury sera composé de Russell Brown et Michael Chaize d’Adobe, Zach McCullough, designer en chef chez Behance, Andy Sandoz, ancien président de D&AD, et des artistes Kyle T. Webster, Therese Larsson, Suzanne Helmigh et Sébastien Hue. Les noms des lauréats du concours seront annoncés le 28 juillet 2017.

Et le téléchargement se fait sur votre compte Adobe.

brossesmunch

Logiquement, les brosses reprennent celles du peintre norvégien.

Twolayer_Brush_Twitter-optimised

Ces brosses numériques se retrouvent dans les Outils Prédéfinis (à ne pas confondre avec les Formes prédéfinies). À noter : ces brosses sont téléchargeables aussi pour l’app Adobe Sketch (tablette multimedia). L’extension pour les Outils Prédéfinis est .tpl. Tous les outils de Photoshop CC (Pinceau, Tampon, Recadrage,..)  peuvent être enregistrés comme Outils Prédéfinis. Tous les réglages sont donc enregistrés. Si les Formes Prédéfinies existent pour les brosses, l’enregistrement sous forme « Outil Prédéfini » ajoute l’enregistrement de la couleur et mémorise aussi selon la brosse le flux et l’opacité. Si vous utilisez une palette externe de brosses, en général, celles-ci sont enregistrées sous forme d’Outils Prédéfinis et pas de Formes Prédéfinies. Jadis, j’avais noté que trop de brosses enregistrées sous « Outils Prédéfinis » avec plein de réglages complexes avaient tendence à faire planter le logiciel. C’est pour cela, que j’ai toujours évité d’en faire, mais c’était il y a quelques années (à vérifier si ce n’est plus le cas).

On revient à nos brosse Munch. Vous avez 7 brosses, 4 pour le Pinceau et 3 pour le Pinceau Mélangeur. Pour les installer, vous double-cliquez juste sur le fichier. Si cela ne marche pas, vous passez par le menu des options (bouton en haut à droite) et vous chargez le fichier .tpl. Vous accédez à ces brosses soit par le bouton en haut à gauche (pas très ergonomique), soit par la palette « Outils Prédéfinis« . À noter que par défaut,  ces brosses apparaissent avec l’outil sélectionné  (en gros, si vous avez sélectionné le Pinceau Mélangeur, seules 3 brosses apparaissent), vous pouvez faire apparaître tous les outils prédéfinis en ouvrant le menu des options de la palette (voir image ci-dessous) ou en décochant la case Outil sélectionné uniquement tout en bas. De toute façon, il y a écrit Munch dessus, facile à retrouver si vous avez plein de brosses prédéfinies déjà.

munch2

Dans la palette Forme, pas de surprise : 1 exemple de Pinceau, 1 autre de Pinceau Mélangeur.

munch5

Les brosses fonctionnent bien sur un document avec une bonne résolution, sinon vous êtes obligés de réduire la taille de la brosse. Les 7 brosses en question. Elles sont assez intéressante quand vous appuyez peu. Apparaît la texture de toile plus explicitement. Vous pouvez modifier sur le réglage dans la palette Forme pour l’accentuer : Texture > Variation de la profondeur > vous faîtes glisser le slide plus à droite.

munch3

C’est dommage que cela ne soit pas associé un nuancier de Munch pour jouer au concours sur le tableau « Le cri ». Pour terminer, voici ma contribution (de toute façon, je n’ai pas le droit de jouer – c’est toujours pareil…).

munch

 




Catégories: Adobe, Photoshop

categories

iPhone, 10 ans, le téléphone qui n’était pas un SmartPhone | 29 / 06 / 2017 | 0


leninjacapseur

Chose cocasse. Tout le monde fête les 10 ans de l’iPhone comme l’appareil qui a révolutionné ou lancé le smartphone. D’ailleurs, le mot « smartphone » est partout. Sauf que.. Quand l’iPhone sort, celui-ci n’est pas présenté comme un smartphone (lire texte d’époque > original et français). D’ailleurs tous les journalistes High Tech écrivent que ce n’est pas un smartphone. Et il faudra plus d’un an et demi pour que le mot smartphone soit associé à l’iPhone. C’est le modèle 3G qui enfoncera le clou (soit 3 ans après).
Le téléphone de l’époque qui était associé à un « vrai » smartphone était le BlackBerry. On aurait pu penser qu’avec la mode du smartphone, cela aurait profité aussi au Blackberry, qui était dans une niche (entreprise, sécurité). En fait, non, car si Nokia coula car il n’avait pas de smartphone dans sa gamme, Blackberry coula aussi car c’était, en fait, un appareil très surévalué.

Je remets les points sur le « i » de l’iPhone.




Catégories: Apple
Tags:

categories




Catégories : 3D, AAPL, Action Wacom, Adobe, Android, Apple, Application, Autodesk, Bamboo, Bamboo Spark, Bamboo Stylus, Caps, Cintiq, Cintiq Companion, Cintiq pro, Cloud, Concours, Corel, Digital ink, Divers, Driver, Étonnant, Événement, Galaxy Note, Google, Guide Zinzolin, Humour, Illustrator, Inkling, Inkspace, Intuos, Intuos Pro, iOs, iPad, iPhone, Manga Studio, Microsoft, Mini Snoléo, MobileStudio Pro, Non classé, Painter, Photoshop, Pixologic, PL, Samsung, Signature, SketchBook, Smartpad, Société, Surprising, TV Paint, Wacom, Wacometmapomme, Zbrush



Tags : 3D 5 13HD 2013 2016 aapl android angoulême bamboo paper Companion concours cs5 cs6 Driver estore ExpressKey feel film Galaxy Note GéGé IFA ink Intuos intuos 4 intuos4 Intuos5 Intuos Creative Stylus jobs Keynote maj manga microsoft Nik remote Samsung signature numerique Spark stu stylet touch tv paint video Wacom windows zbrush