Rss
La Boutique
La log















fancy

On a testé l’Apple Pencil… Et l’iPad Pro

24 02 2016

10

On a mis du temps à écrire un billet sur l’Apple Pencil car dans le coin où on vit, il y en avait pas. Les pauvres APR en étaient dépourvus. On a du finalement se résigner à changer de départemement et aller, au final, dans un Apple Store où, là, plein d’iPads Pro nous attendaient avec plein d’Apple Pencil libres d’accès. On a donc du prendre l’autoroute pour tester le stylet d’Apple sur le meilleur des iPads. Et le plus beau.

applepencil
Avant d’écrire le billet, on avait des a priori. C’était, vu tout ce qu’on avait lu, côté ergonomie, pas terrible, mais le toucher et la sensation de tracé, géniaux. Il est vrai que le sites Mac avaient ciré les pompes d’Apple en expliquant que c’était superbe, mieux que du Wacom. On ne se moquera pas des sites français, on retiendra surtout l’article de MacWorld où l’auteure remercie Apple de n’avoir pas mis une gomme au bout de l’Apple Pencil car avec sa taille et sa petite main, elle aurait eu du mal à le retourner (c’est pas une blague > à lire ici – Rhonda ajoute à côté :  « En plus, elle a un physique ingrat ». Ha, les filles entre elles…).

Étant Wacometmapomme, c’est à dire le site où on parle de tablette, de stylet, de Wacom et d’Apple, on est le site internet le plus apte et le plus objectif à vous dire ce que vaut l’Apple Pencil pas.
Des reproches sont faits sur l’iPad Pro et l’Apple Pencil.
– Il n’y a pas de de porte stylet pour accrocher l’outil. L’Apple Pencil est un accessoire pour l’iPad Pro, qui n’a pas besoin de lui pour fonctionner, donc Apple a eu raison de ne pas fournir une astuce design pour lier son stylet à la tablette. Ça sert à rien. L’iPad Pro n’est pas le Surface ou le Galaxy Note.
– Pas de gomme au bout. S’il y avait eu une gomme, cela aurait plus fun, mais on n’a pas senti un manque à l’utilisation. Donc l’absence de gomme n’est pas préjudiciable.
– Le capuchon qui se barre. En effet, on connait 2 personnes qui ont déjà perdu le capuchon (réponse d’Apple : vous l’avez dans l’os) et 1 qui l’a cassé  (réponse d’Apple : on vous le remplace). Ce capuchon qui masque la prise Lightning n’est pas la grande idée d’Apple, qui montre bien que l’Apple Pencil a été sorti à l’arrache, d’où le manque de tests et le retard dans sa livraison.
– La connexion Lightning : l’Observatoire a été les premiers (mondialement) à écrire que la recharge de l’Apple Pencil sur l’iPad Pro était grotesque (voir notre lien original). Apple a ajouté un câble. Il a eu tout à fait raison, car c’était vraiment n’importe quoi.

On en vient à l’Apple Pencil et son toucher. On va être franc, on a été très déçu. Certainement, on avait lu  trop de trucs positifs et élogieux sur l’Apple Pencil et sa sensation de toucher sur l’écran de l’iPad Pro que, lorsqu’on l’a eu dans les mains pendant plus d’1/2 heures (on aurait peu le tester 1 heure, 2 heures, 3 heures avec toutes les apps disponibles, on était les seuls à l’utiliser, mais on avait fait le tour au bout de 30 minutes), et bien, ça a fait un vrai flop. Et là, on est poli car si on laissait le petit Prince écrire sur l’Apple Pencil, il vous dirait que le stylet d’Apple est une vraie catastrophe, que c’est une vrai daube et que les gens, qui ont écrit que c’était génial, peuvent aller se cacher. C’est même une honte pour eux d’avoir écrit ça. lol

Le toucher de l’Apple Pencil est très très dur. On aurait pu penser, au fil des lectures, qu’Apple proposait un toucher souple comme la mine à ressort du Grip pen. Pas du tout, c’est rigide, plus rigide qu’un stylet de Volito. De plus, la mine de l’Apple Pencil accroche énormément la surface. C’est comme si vous dessiniez avec une gomme sur du papier. C’est très difficile de faire glisser le stylet. On a testé avec une app où le rendu du tracé de crayon, est parfait, Adobe Sketch, cela a été très laborieux de réaliser un dessin aisément.
Bien sûr, si vous appuyez beaucoup, vous ne bougez plus votre stylet, mais surtout, et là, on découvre un truc, c’est que l’écran de l’iPad Pro n’est pas rigide comme une glace, mais est souple comme un écran ancien LCD. En effet, si vous appuyez fort, vous déplacez comme une peau le revêment de l’écran (ça fait un pli comme avec votre peau). Au début, on a cru à un effet d’optique. En fait, non, ça fait une sensation assez désagréable, mais surtout, ça fait peur, car quelqu’un qui appuie beaucoup devrait niquer l’écran de l’iPad Pro en moins de deux.
Autre soucis, à force d’appuyer, on constate une chose évidente, c’est que l’Apple Pencil glisse entre votre main. On comprend mieux la texture Grip sur les Grip Pen de Wacom avec l’ergonomie qui élargit le stylet vers la partie de la pointe. Au moins, l’Apple Pencil nous aura mieux fait comprendre les choix design du Grip Pen.
En ce qui concerne la taille de l’Apple Pencil assez grande (17,5cm), ce n’est pas très génant car le stylet est léger. Pour info, c’est la même taille que le Grip Pen de l’Intuos 3 et si Wacom a écourté la taille de son stylet à partir de  la version 4 de l’Intuos (15,5cm), c’est parce que les utilisateurs la trouvaient trop grand. Peut-être que le prochain Apple Pencil fera 15,5 cm 🙂
Pour finir, on s’attardera sur la reconnaissance de l’inclinaison qui est presque un gag car il n’y a pas de reconnaissance progressive de l’inclinaison. En fait, il y a 3 niveaux (on mettre un bémol car ce sont peut-être les apps qui déterminent et réduisent les possiblités de l’Apple Pencil) : droit (tracé normal), 1 niveau semi incliné et 1 dernier niveau très incliné. Dès que l’Apple Pencil atteint un niveau d’inclinaison, le tracé change tout de suite. C’est très voyant sur le crayon de papier. Après, c’est la pression qui élargit le tracé. À noter que déjà l’Apple Pencil accroche, mais là quand vous utilisez le stylet d’Apple couché, vous arrachez quasiment le revêtement de votre iPad Pro. Ça fait peur. Mais au final, nous, cela nous a pas trop dérangé que l’inclinaison soit faiblarde car on ne dessine pas avec le stylet à l’horizontal.

Après avoir bien  démoli l’Apple Pencil, attardons nous sur l’iPad Pro. Malheureusement, on n’ pas pas pu écouter le son de la bête car c’est ce qui fait sa force : écouter de la musique, voir des films et de videos sur internet.
Première senation générale : l’iPad Pro est très beau, il est léger, il est fin,  il est bien dessiné. C’es vraiment le plus beau et le plus élégants des iPads. Là, Apple a dessiné un truc qui fait plus luxueux que l’Apple Watch. Côté form factor, c’est une vraie réussite. Ive peut se féliciter et se toucher. Plus habile en design qu’en com’, le garçon. C’est pour rappeler qu’au lancement de l’iPad Pro avec l’Apple Pencil, Ive avait annoncé que toutes ses équipes abandonnaient le papier et le crayon pour passer directement à l’iPad Pro et l’Apple Pencil. Communication désastreuse, vu que cela insinuait  que les équipes d’Ive n’avaient donc jamais bossé sur un iMac, un iPad ou un Macbook de leur vie. Nous, c’est comme ça qu’on l’a interprété. 🙂
L’écran de 13 pouces plus large qu’un 16:9 offre une surface plus grande. C’est vraiment appréciable, même si pour travailler des images, on peut penser qu’une taille légèrement au dessus serait, en fait, l’idéal (on aime écrire ce genre de truc comme ça pour faire bien). Les gens peu habitués ont trouvé cette surface « super » grande. Bon, quand on a entre les mains des Cintiq 13HD ou des Cintiq Companion, on est habitué à cette taille. On a déjà écrit que depuis qu’on a du 13 pouces entre les mains, on met au placard l’iPad classique quand il s’agit de mater des films ou des matches de foot en streaming. Vu que 13 pouces, ça change tout.

Pour finir, comme on vit dans le monde réel, c’est à dire le monde du travail, il est clair que l’iPad Pro devrait avoir un avenir radieux dans les salons ou events. Ceux qui fréquentent Porte de Versailles ou Villepinte savent que les tablettes multimédia règnent dans les mains des hôtesses, commercials et présentoirs. Avec sa légèreté, l’iPad pro est vraiment « l’accessoire » parfait. D’ailleurs dans sa page dédié à l’iPad Pro, Apple parle de « création de présentations ou encore management de votre entreprise ». L’iPad Pro se destine au marché pro sans être pro, vu qu’il garde iOs comme système. On ne revient pas sur ce choix d’Apple, vu qu’on en a parlé beaucoup. On ne l’interprète pas comme un suicide, mais une façon de soutenir encore plus l’ITS. D’un autre côté, ayant fixé un prix plancher super élevé pour du iOs, rien n’empêche d’Apple de proposer un iPad mega super pro avec OsX en appliquant une hausse de 500 à 1000$. Nous, on ferait ça lol.

Aux dernières nouvelles, Apple semblerait « freiner » les possibilités de l’Apple Pencil avec le prochain iOs. On rappelle que l’iPad est avant tout un outil qui s’utilise avec les doigts; l’Apple Pencil est juste un accessoire supplémentaire. Entre « l’échec de l’iPad, 1er échec d’Apple » et « le fake de l’iPad Pro », l’iPad aura été décidement la production d’Apple la plus incompréhensible pour les sites Mac fans.




Catégories: Apple, iPad

.:. .:. .:. .:. .:. .:. .:.



Cet article à été écrit le mercredi, février 24th, 2016 a 23 h 17 min sous la catégorie Apple, iPad. Vous pouvez suivre les commentaires de l'article en vous abonnant au RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien.


10 commentaires



  1. dams écrit le 25. février 2016 a 0 h 20 min                  

    ha chacun son experience. Des que j’ai essaye l’apple pencil, je savais que ma wacom 13HD avait peu de temps devant elle. J’ai revendu le bousin pour prendre un iPad Pro + Apple Pencil et je ne regrette pas un jour.

    D’ailleurs de nombreux artistes en sont tres content aussi. Vous parlez des sites fanboys Apple qui ont promus le pencil, mais ayant surtout suivi les artistes et non les sites techniques, j’aurais plutot tendance a dire que votre site est clairement pro Wacon. On ne voudrait pas perdre son sponsoring j’imagine 😉

  2. Vincenwoo écrit le 26. février 2016 a 12 h 41 min                  

    À notre niveau, on est au dessus du sponsoring.:) Par contre, on comprend très bien qu’on veuille passer d’un cintiq 13HD à un iPad Pro car on recherche avant tout l’autonomie par rapport à un PC et vu le prix d’une Cintiq Companion (2 à 3 fois + cher) avec Windows dessus, un iPad Pro est plus abordable pour un Mac user.

  3. Roscografik écrit le 01. mars 2016 a 21 h 19 min                  

    Merci Vince, je croyais être le seul à n’avoir pas compris comment utiliser ce stylet et à avoir eu l’impression d’avoir un burin entre les mains, ça ma rassure de voir que nous sommes au moins deux, la déception aura été de courte durée car j’apprécie d’autant mieux les qualités de ma cintiq 22hd
    ps hors sujet : Je me demande toujours aussi pourquoi je continue à faire des fautes de frappes à la pelle avec les claviers IOS des IPads qui ont des touches de plus d’1 cm de large, la aussi il y aurait matière à quitter l’age de pierre

  4. Vincenwoo écrit le 03. mars 2016 a 18 h 31 min                  

    De toute façon, on voir si Apple va faire évoluer l’Apple Pencil. Si c’est le cas, ça voudra bien dire qu’il y avait un truc qui n’allait pas.

  5. Nosifone écrit le 03. mars 2016 a 21 h 23 min                  

    Juste pour info, vous avez utilisé quelles applis exactement pour votre test? Parce que si vous n’avez utilisé que Adobe sketch, autant tester une Companion 2 avec Paint…

  6. Vincenwoo écrit le 20. mars 2016 a 13 h 31 min                  

    Il est bien, Adobe Sketch. Sur les iPad Pro, toutes les apps étaient présentes (SketchBook, Inspire pro, Procreate – pas d’ArtArge) mais il s’agissait des démo, donc il n’y avait pas tous les outils .

  7. nosifone écrit le 21. mars 2016 a 0 h 15 min                  

    Arretez, Adobe sketch est ridicule tout comme le reste de la suite Adobe sur ios…
    Pour en revenir au Pencil, si vous aviez vraiment utilisé Procreate, vous auriez remarqué que le pencil gère parfaitement les différents degrés d’inclinaison… Sinon, la vitre de votre ipad de test devait etre bien crade pour que le pencil accroche à se point. Je ne vois aucune autre explication, car le propen accroche bcp plus sur ma companion2 que le pencil sur mon ipad… Bref, la prochaine, si vous voulez faire un test, prenez votre temps…

  8. Koschall écrit le 05. février 2017 a 21 h 03 min                  

    Pour ma part…. je trouve que le pencil glisse trop, il est un peu difficile de le contrôler surtout quand on va lentement pour repasser. Aprés 1 an de prise en main, je ne dessine presque plus sur du papier. Procreate est magistral. J’attends un équivalent en vectoriel.

    C’est vrai que le pencil n’est pas trés agréable à prendre en main, en revanche il est bien équilibré et plutôt résistant.

  9. Vincenwoo écrit le 06. février 2017 a 10 h 57 min                  

    Comme quoi, c’est très difficile de satisfaire tout le monde sur la surface. Cela dépend beaoupde sa façon d’appuyer (+ ou – forte).Sur iOS, il y a beaucoup d’apps de dessin, donc il est très facile de trouver celle qui correspond à vos habitudes.

  10. Infos en vrac sur les nouveaux produits de la mobilié à stylet | WacometmaPomme écrit le 12. avril 2018 a 19 h 13 min                  

    […] problème de texture de surface, on l’avait signalé dans notre article lors de la sortie de l‘iPad Pro avec le Pencil. Dès qu’on aura fait un test, on écrira un post dessus si cela est vrai. Pour nous, […]

Nom (required)

Email (required)

Site Web

Laissez un commentaire sympa ou très intelligent