Wacom et la signature en vrac

On vous file des liens sur Wacom et la signature numérique. Comme ça, car on sait que vous adorez ça.

Wacom et Norauto : c’est le même article sorti il y a quelques mois, mais on ne sait pas pourquoi, cela a refait surface fin juin. On en avait parlé ici (en mars) et (en décembre 2015).

Signature et sécurité : un bien bel article de Thomas K. de Wacom qui nous fait un historique de la signature numérique en plus. Saviez vous qu’elle a été inventée en 1976 par Rivest, Shamir et Adleman ??? Hein, hein… À caser en soirée.

Wacom et CityBank : CityBank Korea s’est doté de 317 tablettes Wacom pour signer. Et toc. En plus, du DTU-1141. Pas de la STU. Ça rigole pas en Corée. Bien sûr, cela aurait été plus hype avec du DTK-1651. À noter qu’en français, la STU est appelée tablette de signature et le DTU-1141 et le DTK-1651 sont appelés écran de signature. Pour les plus observateurs, STU est au féminin et DTU/DTK au masculin.

Wacom et hôpital : Glendora Community Hospital, en Californie, a moins d’argent que la CityBank. Normal, cela sera donc de la STU-530, pour faire signer le patient. Franchement, t’es infographiste, toute la journée, tu es sur du Wacom, tu te casses la jambe, tu vas à l’hôpital, t’es obligé de signer l’opération sur de la Wacom…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.